International › APA

Le gouvernement burkinabé invité à suspendre la hausse du prix du carburant

Pas d'image

Dans une déclaration publiée lundi, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), principal parti de l’opposition burkinabè, invite le gouvernement à suspendre sa décision d’augmenter les prix des hydrocarbures.«Contre toute attente, le gouvernement du Burkina Faso vient d’adopter en conseil des ministres du jeudi 8 novembre 2018, une mesure de réajustement des prix des hydrocarbures à la pompe», écrit l’UPC dans sa déclaration.

Le document qui porte la signature du Bureau politique national de l’UPC, notamment du Secrétariat national chargé de l’économie, du développement et de la planification, indique que «suite à cette douloureuse décision, les Burkinabè ont constaté le 9 novembre 2018, une augmentation de 75 F CFA des prix à la pompe de l’essence et du gasoil, soit respectivement une hausse de 12% et 14%».

Selon le parti de Zéphirin Diabré, cette mesure intervient dans un contexte de précarité des populations qui se livrent quotidiennement à une lutte âpre de survie, depuis l’avènement du régime du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

La déclaration renseigne que «cette décision gouvernementale unilatérale et inattendue sonne comme un véritable coup de poignard dans le dos des Burkinabè, et appelle une analyse froide de la situation du pays et de l’état de la gouvernance du MPP».


C’est pourquoi l’UPC dénonce «avec vigueur l’amalgame fait par le MPP pour faire passer sa pilule amère de hausse inconséquente des prix de l’essence et du gasoil décidée, et l’invite à la suspendre».

Depuis le 9 novembre 2018, le litre du Super 91 qui coûtait depuis 2016, 602 FCFA est passé à 677 FCFA et celui du gasoil qui était depuis deux ans maintenu à 526 FCFA, coûte désormais 601 FCFA, soit une hausse de 75 F.

Le ministre en charge de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou a expliqué, jeudi dernier à l’issue du Conseil des ministres, que cette hausse du prix du carburant est due à divers facteurs dont ceux exogènes, notamment le coût du baril sur le marché international qui connait une augmentation depuis un certain temps.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut