International › APA

Le gouvernement en taille patron dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus mercredi à APA, font la part belle au nouvel exercice de communication du gouvernement.Dans le cadre d’une conférence intitulée « Le Gouvernement face à la presse », Le Soleil informe que « dix ministres et Secrétaires d’Etat ont répondu, sans détours, aux journalistes sur toutes les questions d’actualité : émigration clandestine, gestion de la Covid, maladie des pêcheurs, commercialisation de l’arachide, approvisionnement en eau potable, accords de pêche, récurrence des incendies dans les marchés… ».

Pour le quotidien national, l’objectif du gouvernement est d’ « instaurer un dialogue franc et constructif (avec) le monde des médias sur les questions brûlantes du moment ». Libération abonde dans le même sens en affirmant que « la première édition (de cette) rencontre périodique d’échanges (censée se tenir deux fois dans le mois) répond à l’impératif majeur de rendre compte aux (citoyens) et aux différents partenaires sur les principales actions menées ».

Tout compte fait, WalfQuotidien fait savoir que « les ministres (étaient) à la peine » avec des « fautes de français, (des) vices de forme et (des) cafouillages à la pelle ». De son côté, L’AS soutient que le Grand oral du gouvernement, qui s’est tenu hier mardi au Building administratif de Dakar, a été « un catalogue d’approximations, d’incertitudes voire d’aveux d’impuissance ». Ce quotidien en conclut que ce fut simplement « un show to show ».

Sud Quotidien emploie le même terme. A propos du manque d’eau dans la capitale et dans certaines régions de l’intérieur, Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, a déclaré dans les colonnes de ce journal que « les impairs dans l’approvisionnement au temps (d’Abdoulaye) Wade ont (causé) le déficit actuel ».


C’est pourquoi EnQuête souligne que « l’Etat panse ses plaies ». En tout cas, rapporte ce journal, le gouvernement a refusé « d’endosser seul la responsabilité des départs massifs pour l’Europe. (Les ministres) soutiennent que plusieurs efforts ont été faits en faveur de l’épanouissement de la jeunesse sénégalaise ».

A en croire Vox Populi, le gouvernement a envoyé « huit ministres » au front pour « un échec et mat ». Car, ajoute-t-il, Antoine Félix Abdoulaye Diome (ministre de l’Intérieur), Abdoulaye Diouf Sarr (ministre de la Santé et de l’Action sociale), Moussa Baldé (ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural), Serigne Mbaye Thiam, Alioune Ndoye (ministre de la Pêche et de l’Economie maritime), Aminata Assome Diatta (ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises), Dame Diop (ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion) et Moïse Sarr (Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur) ont pris la parole « pour se défendre et dérouler le projet de Macky (Sall) ».

Sur un tout autre sujet, L’Observateur s’interroge sur « le silence inquiétant de (Moustapha) Cissé Lô ». Ce journal renseigne que « son marabout Serigne Moussa Nawel et le Khalife Général des Mourides (l’une des plus grandes confréries du pays) ont réussi à le convaincre d’arrêter ses sorties virulentes, notamment les attaques à répétition contre le pouvoir en place ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut