International › AFP

Le Hezbollah affirme qu’il va rester en Syrie « jusqu’à nouvel ordre »

Le chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, allié du régime de Damas, a assuré mercredi que son organisation allait rester en Syrie « jusqu’à nouvel ordre », malgré le « calme » sur les lignes de front du pays ravagé par la guerre.

« Nous allons rester là-bas même après l’accord d’Idleb, et le calme à Idleb », a martelé Hassan Nasrallah, évoquant lors d’une allocution télévisée l’initiative russo-turque concernant l’ultime grand bastion insurgé de Syrie.

« Nous allons rester jusqu’à nouvel ordre », a souligné M. Nasrallah, lors de ce discours prononcé à la veille de la célébration de l’Achoura, rite fondateur du chiisme observé par des millions de fidèles dans le monde.

« Notre présence là-bas est liée à la nécessité et au consentement de la direction syrienne », a souligné M. Nasrallah, dont le mouvement intervient officiellement en Syrie depuis 2013.

Avec l’appui du Hezbollah, mais aussi de la Russie et de l’Iran, le pouvoir de Bachar al-Assad a pu consolider son emprise sur près des deux-tiers du territoire, multipliant les victoires face aux rebelles et aux jihadistes.

« Naturellement, le calme des lignes de front et le recul des menaces vont avoir un impact sur les effectifs présents », a-t-il ajouté.


Le Hezbollah a participé aux batailles contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) mais a également combattu les rebelles en Syrie.

Quelque 1.665 combattants du groupe ont été tués en Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan se sont mis d’accord lundi soir pour éviter l’assaut voulu par le régime syrien sur Idleb, en créant une « zone démilitarisée » sous contrôle russo-turc dans le dernier bastion rebelle de Syrie. Les deux dirigeants ont ainsi éloigné la perspective d’une offensive contre cette province du nord-ouest syrien.

« Avec l’accord d’Idleb, si tout se fait correctement, on peut supposer que la Syrie s’oriente vers un grand calme, et concrètement il n’y aura pas de lignes de front », a dit M. Nasrallah.

L’Achoura est célébrée au 10e jour du mois de Muharram, premier mois du calendrier musulman. Elle commémore la mort de l’imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et troisième imam du chiisme, tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid à Kerbala, dans le cadre de luttes de succession après la mort du prophète de l’islam


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut