International › APA

Le Magal Touba 2018 endeuillé par le décès de la mère d’un des organisateurs

La 124e édition du Grand Magal a été célébrée dimanche à Touba (centre) sous une note triste d’une part, avec le décès la veille de Sokhna Bally Mbacké, mère de Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, président de la commission Culture et Communication de cet événement annuel commémorant le départ en exil de son grand-père, Cheikh Ahmadou Bamba.La défunte, fille de Sokhna Maïmouna Mbacké, est décédée dans la nuit de samedi à dimanche, à l’hôpital Principal de Dakar, des suites d’une longue maladie, a indiqué l’APS (publique), citant une source proche de sa famille.

La prière mortuaire a été dirigée par Serigne Fallou Mbacké Ibn Serigne Abdou Khadr, dans les locaux des  »Résidences Leylatoul Khadr », sur la route de Bélèle, en présence du khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké. Ce dernier lui a rendu un vibrant hommage.

Le gouvernement sénégalais était représenté à cette occasion par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et son homologue en charge du Budget, Birima Mangara.

La dépouille a été ensuite inhumée dans les anciens cimetières de Touba, aux côtés de sa mère Sokhna Maïmouna Mbacké, fille de Serigne Touba, fondateur du mouridisme pour lequel on commémore depuis ce matin le départ en exil au Gabon, en 1895.


Partout ce dimanche 28 octobre, ce sont des chants de khassaides (panégyriques du cheikh) et des récitals de Coran qui rythment l’événement.

Les gens, venus en grand nombre, se rendent le plus souvent à la grande mosquée pour se recueillir et faire leurs prières. D’autres par contres vont rendre visite directement à leurs guides spirituels pour renouveler leur allégeance.

Selon plusieurs disciples mourides rencontrés, le Magal est un acte  de gratitude recommandé par le guide suprême de cette communauté pour magnifier les ‘’bienfaits » que son Seigneur lui octroyés ce jour, correspondant au 18e jour du mois de Safar du calendrier musulman.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut