International › APA

Le Maroc lance la campagne panafricaine « Pour des villes africaines sans enfants en situations de rue »

La Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire marocain des Droits de l’Enfant (ONDE), a présidé, samedi à Marrakech, le lancement officiel de la campagne panafricaine « Pour des villes africaines sans enfants en situations de rue », en marge du 8ème sommet Africités qui se tient à Marrakech. « Sur les 120 millions d’enfants des rues dans le monde, il en est plus de 30 millions qui survivent dans Notre continent. Un enfant des rues sur 4 est donc Africain », a rappelé la Princesse Lalla Meryem qui a donné lecture du message de SM le Roi Mohammed VI adressé à cette occasion, affirmant que « ce chiffre n’est pas seulement accablant, il est aussi en contradiction avec les valeurs ancestrales de nos sociétés africaines, fondées sur la solidarité et la primauté de la famille ».

« Comme les autres pays d’Afrique et du monde, le Maroc n’échappe malheureusement pas au défi que représente le problème des enfants sans abri », a dit le Souverain, assurant qu’à travers cette campagne, « notre ambition est de mobiliser le plus grand nombre de cités et de territoires africains, pour que soient entreprises des actions tangibles, et enclenchée une dynamique nationale et continentale concrète ».

Dans ce message, le Souverain a également salué la mise en place de la « Campagne des Villes Africaines sans Enfants en Situations de Rue » et, en particulier, l’initiative qui en est la déclinaison pilote au Maroc : « Rabat ville sans enfants dans les rues ».

Par la suite, il a été procédé à la projection d’une vidéo sur les enfants africains en situations de rue.

S’exprimant à cette occasion, le représentant de l’UNICEF, chargé de l’Afrique du Nord, Geert Capelaere, a salué l’engagement exceptionnel de la Princesse Lalla Meryem en faveur des droits des enfants, notant que grâce à cet engagement, une nouvelle initiative pour les enfants en situation vulnérable a pu voir le jour, avec le lancement de la campagne panafricaine « Villes sans enfants en situation de rue ».

De son côté, la présidente du Réseau des Femmes élues locales d’Afrique (REFELA), Célestine Ketcha Courtes a souligné que plus de 30 millions d’enfants dans la rue en Afrique est un chiffre très inquiétant pour un continent reconnu pour sa solidarité légendaire. « Tous les enfants sont nos enfants ils ne sont pas invisibles ».


Pour sa part, la directrice exécutive de l’ONDE, Lamia Bazir a souligné que l’observatoire s’engage auprès du REFELA et des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU) afin de mobiliser les villes africaines et de les accompagner par l’appui, l’expertise, le renforcement de capacités et le suivi en vue de mettre l’enfance au cœur de la politique urbaine et de réduire voir éradiquer le nombre d’enfants en situation de rue.

L’ONDE s’engage aussi avec l’appui de l’UNICEF à promouvoir la dynamique au niveau du Maroc, en commençant par Rabat à l’instar de ses villes sœurs africaines, relevant qu’en optant pour la ville et les territoires comme porte d’entrée de la question de l’enfance, cette collaboration entre l’ONDE, le CGLU A et REFELA renforcera la proximité des responsables vis-à-vis des enfants, et contribuera aux partages des bonnes pratiques entre villes africaines, a-t-elle relevé.

La Princesse Lalla Meryem a ensuite présidé la cérémonie de signature de trois conventions. Il s’agit d’un accord de partenariat paraphé par la directrice exécutive de l’ONDE, Lamia Bazir et le secrétaire général des Cités et Gouvernements Locaux-Unis (CGLU), Jean Pierre Elong Mbassi et d’une convention cadre de coopération signée entre Mme Bazir et la représentante du Fonds des Nations Unies pour l’enfance, Giovanna Barberis.

Elle a participé ensuite à une action symbolique avec les enfants au stand de l’ONDE, à savoir la signature symbolique d’engagement sur tablette.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut