International › APA

Le Niger à la recherche de 249 milliards FCFA pour l’un des ses projets phares « Kandadji »

Une table ronde visant la mobilisation de 249 milliards F CFA s’est ouverte, vendredi à Abidjan, dans le cadre de l’exécution du programme « Kandadji », vital pour le développement du Niger , a constaté APA sur place dans la capitale économique . « Ce projet (…) stratégique et multisectoriel,  constitue l’un des  projets phares du gouvernement du Niger pour accélérer la  transformation  économique du pays »,  a précisé le Vice-président de la  Banque africaine de développement (BAD), Charles Boamah.

 La  BAD, chef de file des  bailleurs de fonds, qui accueille cette table  ronde dans ses locaux à Abidjan, «  prendra toute sa part  de  responsabilité aux côtés des autres bailleurs pour le bouclage du  financement », a rassuré son Vice-Président.

 La ministre du  Niger en charge du Plan, Aïchatou Kané Boulama a  soutenu  à ce sujet qu’aucun « projet n’aura suscité tant d’intérêt que celui-ci » notant  qu’il s’agit  « d’une vieille idée qui date de 1970 ».

« Il  permettra  d’accroître l’accès à l’eau potable,  la capacité de  production nationale en énergie, la réduction de la pauvreté »,  a  indiqué la ministre,  invitant les partenaires au développement à se  mobiliser.


 « Kandadji » est un programme stratégique à buts  multiples et de portée nationale et transfrontalière. Il permettra de  renforcer l’intégration régionale et la concrétisation de la vision  partagée /Plan d’actions de développement durable du bassin du Niger  promu par l’Autorité du bassin du Niger pour le partage des ressources  du fleuve Niger et l’interconnexion du réseau électrique de la région de  l’Afrique de l’Ouest.

Par ailleurs, «Kandadji» permettra au  Niger de créer un réservoir d’une capacité suffisante de 1,443 milliards  de m3, d’accroître la capacité de production nationale d’énergie  hydroélectrique de 130MW, une production permettant d’améliorer le taux  de couverture des besoins en énergie.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut