International › APA

Le Nigéria: pas de rançon pour la libération des écolières de Dapchi (ministre)

Le ministre de l’Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed a démenti l’information selon laquelle le Nigéria a payé de rançon pour obtenir la libération des écolières de Dapchi qui étaient enlevées par des insurgés de Boko Haram en mars 2018.Réagissant à l’information dans les médias qui ont cité un rapport soumis au Conseil de sécurité de l’ONU alléguant qu’une rançon a été payée pour la libération des filles, le ministre a mis au défi quiconque, qui aura une preuve de paiement, de la publier.

« Au Nigeria, 111 écolières de la ville de Dapchi ont été enlevées le 18 février 2018 et libérées par l’ISWAP le 21 mars 2018 en échange d’une importante rançon », peut-on lire dans le rapport.

Mohammed a insisté sur le fait que le rapport soit une spéculation jusqu’à ce que la preuve du paiement de la prétendue rançon soit disponible.


« Il ne suffit pas de dire que le Nigéria a payé une rançon, petite ou énorme, il faut une preuve concluante à l’appui. Sans cela, cette affirmation reste ce qu’elle est : une simple conjecture », a déclaré le ministre.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut