International › APA

Le Pdci porte plainte auprès du procureur contre une députée pour « injures»

Les avocats du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), ex-allié au pouvoir, ont saisi lundi le procureur de la République suite à des « injures » de la députée ivoirienne Mariam Traoré contre la présidente des femmes urbaines du parti.Selon Me Émile Suy, l’un des membres du Conseil du Pdci, la plainte  a été déposée ce lundi «à la demande du parti », et remise physiquement  au procureur de la République au palais de justice du Plateau, le  centre des affaires d’Abidjan.  

« Après avoir  déposé la plainte, nous avons pris le soin d’informer le procureur  général près la Cour d’appel d’Abidjan qui est le supérieur hiérarchique  direct du procureur de la République », et adressé ensuite un courrier  au ministre de la Justice, a-t-il ajouté.   

Cette  plainte intervient suite à des propos de la députée Mariam Traoré qui a  enflammé les réseaux sociaux depuis samedi. Selon Me Suy, ses dires  mettent « gravement en cause la présidente de l’Ufpdci urbaine et des  femmes du Pdci ».  

 

« C’est une plainte qui a  été déposée parce que nous estimons que les propos tenus dans la vidéo  tombent sous le coup de deux lois, (entre autre) le code pénal parce que  c’est une injure accompagnée de menaces », a souligné Me Suy au siège  du Pdci.      


Également, poursuivra-t-il, la  loi sur la cyber criminalité condamne cet acte. Plusieurs personnes dont  le député Alain Lobognon, condamné à un an de prison, ont déjà fait  l’objet de procédures par le procureur de la République, après des  publications sur les réseaux sociaux.    

La  députée Mariam Traoré apparaissait dans cette vidéo postée sur Facebook,  visiblement remontée contre Sita Coulibaly, la présidente de l’Union  des femmes Pdci (Ufpdci) au niveau urbain, à l’endroit de qui elle a tenu des  propos sur sa féminité, notamment décriés par la toile. 

«  Nous ne pouvons plus tolérer qu’on nous vilipende sur les réseaux  sociaux (…). C’est nous qui devons dire que les palabres de clochet, on  les arrête », a lancé Sita Coulibaly, pour qui la classe politique n’a  pas besoin de faire des déclarations de bas étage. 

Les  avocats du Pdci entendent rencontrer mardi le procureur de la  République pour qu’il leur dise la suite qu’il entend donner à cette  plainte, a fait savoir Me Émile Suy devant les femmes du Pdci, au siège  du parti à Cocody, dans l’Est d’Abidjan. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut