International › APA

Le PDCI-RDA monopolise la Une des journaux ivoiriens

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-parti unique) monopolise la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national, au lendemain de la conférence de presse animée par son secrétaire exécutif, chargé de l’information, de la communication et de la propagande, Jean-Louis Billon et de l’interpellation de Georges Ezaley, son candidat aux dernières municipales à Grand-Bassam.Reforme de la Commission électorale indépendante (CEI), redécoupage  électoral : «le PDCI-RDA hausse le ton», barre en une Le Mandat. A ce  sujet, le secrétaire exécutif Jean-Louis Billon a craché du « feu »,  hier, lors de sa conférence de presse au siège de son parti, souligne Le  quotidien d’Abidjan.

 « Certains dans leurs  rêves, pensent encore que Bédié va se rapprocher du RHDP (Rassemblement  des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix) », rapporte  L’Intelligent d’Abidjan qui attribue ces propos à M. Billon. « Le  président de la nouvelle CEI ne doit appartenir à aucun parti politique  (…) Des personnes sordides prêtent à Bédié des propos xénophobes sur les  réseaux sociaux », assène-t-il ensuite dans ce journal.

 «  La CEI est inféodée au RHDP» et « Nous (PDCI) parlons avec le camp Soro  », poursuit l’ex-ministre en couverture de L’Inter. Pour lui, « un vent  de changement souffle pour 2020 et rien ne l’arrêtera », conclut de son  côté Le Nouveau Réveil. Ce qui fait dire à Le Temps que Billon « met  Ouattara en garde » face aux nombreuses « contestations électorales  devant la Cour suprême». 

Jean-Louis Billon «  n’a vraiment rien compris », rétorque pour sa part Le Rassemblement,  pour qui, M. Billon « confond tout » et « embrasse Bédié » à travers «  un combat personnel mal inspiré ».                         

Violence  physique et verbale, invective et défiance : «PDCI-RDA, après la  défaite, la vie continue», interpelle pour sa part Le Patriote, pour  qui, Billon a sombré dans « le ridicule » lors de sa conférence de  presse.


L’interpellation du maire sortant de Bassam, Georges Ezaley intéresse également les tabloïds ivoiriens. 

A  ce propos, LG Infos parle de « traque » des candidats du PDCI-RDA,  suite à l’interpellation de l’ex-maire Ezaley et de son Directeur de  campagne. Ce qui, selon le confrère, a créé de « fortes tensions dans la  ville » et occasionné « une grosse colère au PDCI-RDA ». 

Grand-Bassam  : le contentieux électoral prend une autre tournure : «Ezaley  interpellé et entendu de longues heures par la police», constate Soir  Info à côté de Le Nouveau Réveil qui enfonce : la crise post-électorale «  s’accentue » Grand-Bassam « se révolte ». 

Le  quotidien L’Expression explique quant à lui comment les mauvais perdants  des récentes élections locales «instrumentalisent la jeunesse pour se  faire entendre». Les responsabilités doivent être situées, pense ensuite  ce journal.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut