International › APA

Le Premier ministre Dabiré monopolise la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè commentent largement, ce mardi, la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre (PM) Christophe Marie Joseph Dabiré, prononcée la veille devant les députés de l’Assemblée nationale.Le quotidien à capitaux publics Sidwaya titre en première page : «Assemblée nationale: Christophe Dabiré Investit Premier ministre», rappelant que le nouveau PM était hier lundi 18 février 2019, devant l’Assemblée nationale pour décliner les grandes lignes de la politique générale de son gouvernement.

«Promu à la tête de l’exécutif burkinabè au moment où le pays fait face à de multiples défis, le nouveau Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a désormais l’onction des députés », rapporte Sidwaya, avant de préciser qu’«avec un vote de 84 voix pour, 19 contre et 23 abstentions, sa Déclaration de sa politique générale a reçu l’aval du Parlement». 

Le même journal consacre son commentaire hebdomadaire ‘’Trait de plume » à ce sujet, sous le titre : «Jette-lui la pierre si…».

 «Premier ministre à l’Assemblée nationale : Une Déclaration de politique générale sous forte émotion», arbore pour sa part, L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè fait observer que le tout-nouveau Premier ministre n’a pu retenir ses larmes alors qu’il était quasiment à la fin de sa déclaration de politique générale. 

«Malgré la forte émotion qui le tenait à la gorge et aux yeux, le nouveau PM tenait à aller jusqu’au bout de sa lecture. Péniblement. Il a fallu que le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, lui suggère de marquer une pause pour mettre fin à son supplice », relate L’Observateur Paalga.   


Pour le commentateur, «Ça aura été finalement l’événement ! », soulignant qu’«après les larmes, place à la sueur».

L’éditorialiste de Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, abonde dans le même sens lorsqu’il mentionne en guise de titre : «Plus que des larmes et des mots, il faut des armes contre les maux». 

De son côté, le journal privé Le Quotidien se demande : «Que cachent les larmes du vieux Dagara (Ethnie du PM, Ndlr)?», publiant aussi la réaction de quelques députés à l’issue de la DPG de Christophe Dabiré.

Le journal Le Pays, après avoir souligné que «Christophe Dabiré obtient l’onction des députés», évoque les larmes du nouveau chef du gouvernement burkinabè, à travers cette interrogation : «Emotion ou coup de barre ?».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut