International › APA

Le président Kaboré pour une transformation locale du coton africain

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré estime que la transformation locale du coton burkinabè et africain peut être source de création d’emplois et un moyen de réformer les économies des pays producteurs de cette matière première.«Si nous voulons réformer notre économie, il faut que nous soyons maîtres de nos matières premières à travers leur transformation locale», a indiqué le président Kaboré.

Le chef de l’Etat burkinabè, dont les propos sont rapportés vendredi par le quotidien public Sidwaya, s’exprimait jeudi à l’ouverture du premier Salon international du coton et du textile (SICOT) qui se déroule du 27 au 29 septembre 2018 à Koudougou (ville située à environ 100 km à l’ouest de Ouagadougou).

Pour Roch Marc Christian Kaboré, le coton joue un rôle majeur dans les économies des pays de l’Afrique de l’Ouest et contribue pour une grande part à la formation de leur Produit intérieur brut (PIB).

Toutefois, le président du Faso a rappelé que la dynamisation de l’industrie textile en Afrique soulève plusieurs questions en amont.

Il a cité, entre autres, les problématiques liées au développement des industries connexes pour les produits dérivés du coton, l’accès aux financements et aux marchés, l’insuffisance d’une main-d’œuvre locale qualifiée et adaptée, et la qualité des facteurs de production notamment l’énergie.


Placée sous le patronage du président du Faso Roch March Christian Kaboré et sous le parrainage du président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, la 1ére édition du SICOT a tenu ses promesses en réunissant plus de 1000 participants venus de par le monde.

Le thème de la présente édition du Salon est : «La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses». Durant trois jours, les participants vont évoquer les questions liées à la transformation du coton, à son industrialisation, à son financement et à ses débouchés commerciaux.

Le SICOT se veut être le rendez-vous annuel des producteurs et professionnels de toute la chaine du coton et du textile burkinabè et africain.

Au Burkina Faso, le coton constitue le deuxième secteur pourvoyeur de devises et plus de 4 millions de personnes vivent des revenus engrangés par la filière.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut