International › AFP

Le président nigérien pour une « coalition internationale contre le terrorisme » au Sahel

Le président nigérien Mahamadou Issoufou, dont le pays est en proie aux attaques récurrentes de groupes jihadistes dans l’Ouest et au groupe islamiste Boko Haram dans le Sud-Est, a appelé à la formation d’une « coalition internationale » sur le modèle de celle qui a lutté contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

« J’ai proposé la mise en place d’une coalition internationale de lutte contre le terrorisme au Sahel et au lac Tchad à l’image de la coalition qui a été mise en place pour lutter contre Daech au Moyen-Orient », a déclaré lors d’une interview à l’AFP le président nigérien à la veille du 33e sommet de l’Union africaine à Niamey.

« Notre sécurité, c’est la sécurité du monde. Si demain, le terrorisme arrive à vaincre nos Etats (du Sahel), il ira en Europe et aux Etats-Unis. C’est clair. Donc la Communauté internationale doit davantage s’intéresser à la situation. Nos seuls moyens ne peuvent pas suffire », a-t-il souligné.


Les pays du G5 Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) qui disposent d’une force de 5.000 hommes, n’arrivent pas à enrayer l’extension des zones d’influence des groupes jihadistes et la multiplication de leurs attaques.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut