International › APA

Le rapprochement Gbagbo-Bédié et les remous à l’Assemblée nationale font la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

Le rapprochement entre les présidents Laurent Gbagbo du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) et Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié de la coalition au pouvoir) ainsi que la crise interne qui secoue l’Assemblée nationale font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.De Bruxelles à Daoukro, les 3 grands rendez-vous de Gbagbo-Bédié, rappelle en Une Le Temps avant d’expliquer pourquoi le régime « tremble déjà » face à ce rapprochement entre ces deux personnalités du FPI et du PDCI.

« Bédié et Gbagbo : la Côte d’Ivoire a besoin d’une union politique forte », affiche à son tour Le Nouveau Réveil, quand, sur le même sujet, Le Quotidien d’Abidjan préfère reprendre le point de vue d’un leader politique du pays sur cette question.

« Seuls Gbagbo et Bédié peuvent réconcilier les ivoiriens », rapporte à ce propos ce journal en citant ledit homme politique. L’affaire « Le FPI de Gbagbo prêt à discuter avec le RHDP n’échappe pas également aux tabloïds ivoiriens.

A ce propos, le quotidien L’Inter donne la parole à Joël N’Guessan, un cadre du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir). 

« Il (FPI de Gbagbo) gagnerait à s’entendre avec Affi (le président statutaire du FPI) d’abord », rétorque Joël N’Guessan.                                                 Ce qui fait dire à Le Jour Plus que Pascal Affi N’Guessan et son camp traitent Bédié et le PDCI de dictateurs après l’annonce de leur rapprochement avec le FPI de Gbagbo au détriment d’un premier projet commun de création d’une coalition de l’opposition.

Les journaux ivoiriens suivent également de près les remous en cours à l’Assemblée nationale. « Les choses se gâtent à l’Assemblée nationale », constate L’Inter. « Soumahoro (le nouveau président de l’Assemblée nationale) est un problème », rapporte ensuite ce journal en attribuant ces propos à M. Guikahué du groupe parlementaire PDCI.


« Je suis très inquiète pour la Côte d’Ivoire », réagit de son côté Yasmina Ouegnin du groupe Vox Populi, toujours en Une du même journal. Ce qui fait écrire à Notre Voie que l’opposition déclare la guerre au nouveau président de l’Assemblée nationale, Amadou soumahoro.

« Assemblée nationale : l’opposition sort de la médiation et des commissions », fait remarquer à son tour Le Nouveau Réveil, là où LG Infos explique comment M. Soumahoro a saboté la médiation de l’UA (Union africaine), provoquant ainsi le retrait des députés de l’opposition.

« Ce qui a suscité le blocage de l’Assemblée nationale », poursuit le confrère à côté de Générations Nouvelles qui pense que l’opposition va saisir la justice pour décanter cette situation.

En page société, les tabloïds ivoiriens reviennent sur le 1er bilan noir des pluies diluviennes. A ce sujet, Soir Info parle de drame avec la pluie diluvienne qui a fait des morts à Yopougon, dans le district d’Abidjan au Sud du pays.

« Pluies à Abidjan : déjà trois morts et de nombreux dégâts », rapporte LG Infos, quand L’Inter donne des précisions sur les 3 personnes dont un bébé de 2 semaines tuées à Yopougon par les fortes précipitations de lundi.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut