Opinions › Tribune

Le sit-in réprimé de l’opposition, sujet dominant dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais parvenus mercredi à APA traitent essentiellement de la répression par les forces de l’ordre du sit-in non autorisé hier mardi de l’opposition regroupée au sein du Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN).« Parrainage, exclusion de Karim (Wade) et Khalifa (Sall). L’opposition se révolte » barre à sa Une WalfQuotidien. Mais L’Observateur rapporte que « l’opposition (a été) gazée, des leaders arrêtés » lors du sit-in du Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN) prévu initialement devant le ministère de l’Intérieur et qui s’est finalement tenu au marché Sandaga de Dakar.

« La police mate encore des leaders du FRN », informe Sud Quotidien, soulignant que « (Mamadou Diop) Decroix et Oumar Sarr (ont été) violentés puis arrêtés ; Déthié Fall, Awa Niang, Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum et Issa Sadio Kanouté arrêtés ».

« Trop, c’est trop ! Nous n’allons pas accepter l’inacceptable », déclare le Grand Parti de Malick Gackou dans un communiqué traité par ce journal. Selon Alioune Tine, directeur régional d’Amnesty international, « les images sont honteuses pour le Sénégal ».

Sous le titre « l’opposition matraquée à Dakar », Vox Populi renseigne que « le sit-in du FNR (a été) cassé par la police à coups de grenades lacrymogènes », d’où l’analyse du journal EnQuête pour qui, « Macky Sall marche sur l’opposition ». Ce quotidien informe que « le FRN se félicite de l’atteinte de l’objectif (même si) la bataille de Washington (place du centre-ville de Dakar) n’a pas eu lieu ».


Le Témoin a une toute autre lecture de ce rendez-vous manqué en affirmant que « l’opposition rate son sit-in » à cause de la « faible mobilisation, de l’absence des ténors et de l’indifférence des Dakarois. De son côté, Libération annonce que les opposants arrêtés dont Oumar Sarr et Mamadou Diop Decroix, « ont été libérés dans la soirée ».

A cinq mois de la Présidentielle du 24 février 2019, la situation est de plus en plus tendue dans le champ politique. Le Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN) dit protester pour la défense de la démocratie. Ces opposants exigent la confirmation des candidatures annoncées de Karim Wade et de Khalifa Sall, la mise en place d’une autorité indépendante pour l’organisation des élections, l’accès au fichier électoral, le retrait de la loi portant sur le parrainage, la distribution des cartes d’électeurs aux ayant droits et la libération des prisonniers politiques.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut