International › APA

Législatives en Guinée-Bissau : l’UA pour un Code de conduite des politiciens

L’Union africaine a invité les responsables politiques de la Guinée-Bissau à signer un Code de conduite et à accepter les résultats des élections législatives du 18 novembre 2018, en ayant recours aux tribunaux en cas de doute.L’appel de l’UA est rapporté par le communiqué de presse sanctionnant la fin de la 800ème session du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, tenue le 10 octobre dernier à Addis-Abeba (Ethiopie) dédiée à la Guinée-Bissau, dont APA a obtenu copie dimanche.

« L’Union africaine encourage le gouvernement et les acteurs politiques de la Guinée-Bissau à élaborer et à adopter un code de conduite garantissant la tenue des élections conformément aux valeurs et aux instruments pertinents », indique le communiqué, soulignant « qu’il est important que les partis politiques acceptent les résultats de ces élections ».

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA appelle également les partis politiques bissau-guinéens à « éviter tout recours à la violence pour résoudre les irrégularités et les plaintes électorales », en recommandant de résoudre tout litige devant les tribunaux.

Dans le document, l’Union africaine souligne la nécessité d’une « réforme constitutionnelle » pour préciser les « pouvoirs des organes souverains de l’État » et renforcer « l’état de droit, la séparation des pouvoirs et l’équilibre des pouvoirs dans le cadre politique national ».

« Le Conseil souligne également l’urgence de réformer les forces de sécurité et de défense nationales afin de leur donner un statut républicain », poursuit le texte.


L’Union africaine note avec satisfaction l’amélioration de la situation politique en Guinée-Bissau, notamment la nomination d’un Premier ministre par consensus et la tenue d’élections législatives le 18 novembre.

Ce faisant, elle appelle tous les partis politiques et toutes les autres parties concernées à honorer leurs engagements vis-à-vis du processus de paix en cours, en mettant leurs intérêts personnels au service du pays, en réglant les différends politiques et en veillant à ce que les prochaines élections soient justes, libres et équitables.

L’organisation a également souligné le soutien de l’Union européenne aux opérations de la Force de stabilisation en Guinée-Bissau (ECOMIB) de septembre 2018 à août 2019, déployée par la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut