International › APA

Législatives sénégalaises : des listes manquent de parrainages

La presse sénégalaise de ce mercredi se focalise sur la politique dominée par le contrôle des parrainages et les investitures sur les listes devant participer aux élections législatives du 31 juillet 2022.« Contrôle des parrainages au ministère de l’Intérieur : L’épreuve de tous les dangers ! », s’exclame Sud Quotidien.

Le journal informe que les coalitions Benno Bokk Yakaar (majorité présentielle) et Yewwi Askan Wi (opposition) passent, alors que Wallu de l’ex-président, Me Abdoulaye Wade, et Gueum sa bopp de Bougane Guèye trépassent.

« 48 heures pour ajuster les dysfonctionnements des listes recalées », poursuit Sud Quotidien, poussant Le Quotidien à parler de « second tour » pour ces listes.

En attendant, le journal note que Bougane Guèye et Fadel Barro engagent le combat judiciaire.

« La coalition Wallu également recalée. Wade et Cie ont 48 heures pour compléter leurs parrains », renchérit Vox Populi.

« Contrôle de fiches de parrainage : Les listes de Ascosen et de Decroix recalées », écrit L’Observateur.


A propos des investitures sur les listes pour les législatives, Vox Populi détaille à sa Une : « YAW et Wallu : les listes de la frustration. Après la coalition de Wade, celle de Sonko plongée dans le malaise. Cheikh Tidiane Dièye et Ndèye Fatou Diop Blondin largués aux 28e et 29e places. Avenir Sénégal bi nu beug dénonce le copinage et la mise en avant des intérêts partisans ».

« Investitures, dissidences, choc des ambitions à Wallu et YAW : Le bal des frustrés », titre EnQuête, notant beaucoup de frustrés dans ces deux coalitions.

Faisant état d’une bataille de positionnement sur les listes électorales, L’Observateur déplore « la grave dépravation des mœurs » et une situation de guérilla politique qui n’épargnera pas Macky Sall et ses alliés.

Pendant ce temps, Le Soleil consacre sa Une au programme de transfert monétaire exceptionnel aux ménages vulnérables, lancé hier mardi, par le président Macky Sall. « Du cash aux premiers bénéficiaires », titre le journal, soulignant que 542.956 ménages du Registre national unique vont se partager 43 milliards F Cfa.

« Macky Sall au lancement du cash transfert : Le Sénégal a& connu une baisse de 5% du taux de pauvreté », renseigne L’As.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut