International › APA

L’élan de solidarité face au Covid-19 au menu des quotidiens marocains

L’élan de solidarité face au coronavirus et les informations mensongères liées à cette crise sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.+L’Economiste+ fait savoir qu’en moins de trois jours, le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus, mis en place sur instructions royales, a pu regrouper plus de 17 milliards de DH (1 euro = 10,7 DH), hors rémunérations des hauts cadres de l’État.

Plusieurs entreprises, institutions et hauts fonctionnaires ont mis la main à la poche. De grands groupes ont annoncé leur contribution, notamment la holding Al Mada qui a fait un don de 2 milliards de DH ou encore BMCE Bank, BCP et Afriquia qui ont octroyé un milliard de DH chacun.

Élan de générosité aussi de la part des hauts cadres de l’Etat qui se privent d’un mois de salaire. Ministres, parlementaires, secrétaires généraux des différents départements ministériels… ont contribué, rapporte la publication.

+Al Alam+ souligne avec fierté et reconnaissance l’action royale en réponse aux risques que présente la pandémie du coronavirus, évoquant les hautes instructions du Souverain pour la création du Fonds spécial pour la gestion du Covid-19.

+Akhbar Al Yaoum+ croit savoir qu’à l’issue de la première réunion du Comité de Veille Économique (CVE), le président de la CNT, Abdellatif Kabbaj a relevé que parmi les mesures proposées au CVE pour soutenir le secteur face aux conséquences de la crise du coronavirus figurent le report/suppression des charges sociales (CNSS/CIMR..) et les dégrèvements d’impôt (IR, IS, TVA..) pour toute la période de crise.

Il s’agit également du report des échéances bancaires de 12 mois, le maintien des lignes de crédit et l’ouverture de lignes d’emprunts sur 12 mois avec réduction du taux d’intérêt à 2% sur cette période.


Parmi les mesures proposées également, pour accompagner le secteur dans la gestion de cette mauvaise passe, M. Kabbaj cite le renforcement des garanties de crédit, la mise en place d’un Fonds de soutien en faveur des entreprises touristiques pour faire face aux conséquences des crises et la mise en place d’un dispositif de chômage partiel, précise le quotidien.

De son côté, +Aujourd’hui le Maroc+ fait observer qu’au moment où les autorités sont engagées dans une véritable course contre la montre afin d’éviter une propagation à grande échelle du coronavirus, certaines personnes malveillantes n’hésitent pas à rendre la tâche encore plus compliquée.

Dans ce sens, les fake-news et autres informations dénuées de véracité sont légion dans les réseaux sociaux et les applications de messageries instantanées, explique le quotidien, notant que ces informations, quoique toujours mensongères, provoquent une véritable panique chez le large public.

Dans la même lignée, +Bayane Al Yaoum+ estime que la diffusion des fake-news et des rumeurs sur les réseaux sociaux et dans certains « site électroniques irresponsables » est l’un des plus grands dangers liés à cette pandémie.

Véhiculer de fausses nouvelles comme les coupures d’électricité, la pénurie de denrées alimentaires, la fermeture des marchés et des entrées de certaines villes, accentue la psychose au sein de la société, poursuit la publication, estimant que les informations mensongères constituent un danger plus important que les effets même de la pandémie.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.03.2021

L’Île de Gorée : le site touristique du Sénégal par excellence.

En effet, sa réputation n'est plus à faire. Cette île au large des côtes du Sénégal (pas très loin de Dakar) a longtemps été centre…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut