Société › Actualité

L’entreprise s’éloigne « très régulièrement » des droits humains (responsable)

Le monde de l’entreprise s’apparente « très régulièrement (aujourd’hui) à un renversement des objectifs établis » et « s’éloigne malheureusement des droits de l’homme », a déclaré le directeur de la Fondation française René Cassin, Pr Sebastien Touzé.Le cadre socio-économico-légal de l’entreprise, « bien que séduisant » sur le plan « théorique (…), souffre d’une concrétisation très relative. Par un bouleversement d’une hiérarchie des valeurs imposée par cette approche théorique, l’on assiste très régulièrement à un renversement des objectifs établis, voire à leur réfutation pure et simple », a soutenu le Pr Touzé, à l’ouverture d’une session de formation sur les droits humains (DH), lundi à Dakar.

Organisée par la Fondation allemande Friedrich Naumann, la rencontre avec pour thème : « les entreprises et le droit international des droits humains ».

Dans cet esprit, le Professeur des universités et membre du Comité contre la torture de l’ONU reconnait que « l’Entreprise, loin du schéma tracé, répond à sa rationalité propre qui s’éloigne malheureusement des droits de l’homme ».

« Partout dans le monde, il est en effet possible d’identifier des violations des droits de l’Homme liées, de manière directe ou indirecte, aux activités des Entreprises. En Amérique latine et notamment au Venezuela, au Mexique, en Colombie, au Guatemala et au Salvador, des dirigeants syndicaux sont assassinés faute d’avoir revendiqué publiquement leurs droits », a déploré le directeur de la Fondation René Cassin.

Ainsi pour Sebastien Touzé, chaque droit « voit son rôle envisagé » dans un cadre sociétal plus large intervenant comme un élément économique naturel de la vie sociale.

« A charge (donc) pour les Etats de leur offrir un cadre légal assurant les moyens de leur définition, à charge (également) pour les opérateurs économiques d’assurer pleinement leur réalisation dans le cadre de l’ensemble de leurs activités », a-t-il préconisé.


Saluant ses partenaires, dont la Fondation René Cassin, pour leurs apports technique et financier, le porte-parole de la Fondation Friedrich Naumann a assuré que cette 9esession de formation sera « encore plus riche en contenus et en évènements (…) dans les deux semaines suivantes ».

Autour du thème initial, trois aspects de débat seront également ressortis, ayant trait notamment aux Entreprises multinationales et droits humains, aux investissements internationaux et DH et à la responsabilité sociale des entreprises.

Par ailleurs « avec ces formations de DH, nous avons pu contribuer à établir un réseau de défenseurs des droits de l´homme qui agit au Sénégal, en Afrique de l´Ouest et mondialement », a soutenu le porte-parole des organisateurs.

« Jusqu’à présent, plus de 1500 personnes d´une vingtaine de pays ont participé aux sessions délocalisées que nous organisons conjointement avec la Fondation René Cassin en Afrique de l’Ouest, à Dakar, Abidjan et Bamako », selon la Fondation Naumann.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut