InternationalAPA




Les dépenses de l’Etat font les choux gras de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA consacrent leur parution du jour au lancement du Programme d'appui à la modernisation…

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA consacrent leur parution du jour au lancement du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama), occasion saisie par le président, Macky Sall, pour revenir sur les dépenses effectuées par l’Etat sous son magistère.« 307 milliards pour l’achat de véhicules en 7 ans, 17 milliards en factures téléphoniques par an », barre à sa Une Vox Populi soulignant que « Macky Sall mise sur le PAMA pour rationaliser les dépenses publiques ».

Le même journal reprend ensuite ces déclaration du chef de l’Etat : « Le but de l’administration n’est pas de s’occuper d’elle-même et de mettre autant de ressources pour son fonctionnement. Je vais développer avec vous une véritable administration de développement ».

« Disparités salariales, coûts exorbitants des véhicules et du téléphone, Macky Sall étale les tares de son administration », écrit L’As qui ajoute : « Le président de la République veut une administration moderne, peu dispendieuse et soucieuse des ressources publiques ».

Cela fait dire à Sud Quotidien que « Le label +Macky+ (est) en marche ! ». Selon nos confrères le Pama, « (est un) levier pour un service public +fast+track+ (mode rapide) ».

« L’administration sénégalaise est appelée à améliorer ses performances pour répondre aux défis de l’heure et aux attentes légitimes des usagers en se modernisant », écrit de son côté le quotidien national Le Soleil qui informe que « les nouvelles recrues (de l’administration) recevront 3 semaines de formation » destinée à les initier aux fondamentaux de l’administration et à leur inculquer la culture de l’Etat.

Pour la rationalisation des téléphones de l’administration, « Macky Sall vide les crédits », note Le Quotidien qui précise dans ses colonnes que « L’Etat a décidé d’en finir avec la subvention sur les frais de téléphone fixe et mobile qui lui coûtent des montants extraordinaires. Beaucoup de détenteurs des lignes ou de numéro commençant par 740 devront apprendre à acheter du crédit comme le citoyen lambda ».

Sur un tout autre sujet, Enquête revient sur ce qu’il qualifie de « réseaux de la démesure » et note qu’« on assiste à une course au vedettariat conjuguée à une politique de répression tous azimuts ».