International › AFP

Les députés britanniques soutiennent l’accès à l’avortement et au mariage pour tous en Irlande du Nord

Les députés britanniques ont voté mardi des amendements pour étendre le droit à l’avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord, si aucun gouvernement local n’est formé d’ici le 21 octobre.

Dépourvue d’exécutif depuis janvier 2017, la province britannique voit ses affaires courantes gérées par Londres. Mardi, des députés travaillistes en ont profité pour présenter et faire adopter ces amendements, et ainsi tenter de contourner l’opposition du principal parti nord-irlandais DUP à tout assouplissement sur ces questions.

Contrairement au reste du Royaume-Uni où il est autorisé depuis 1967, l’avortement est illégal en Irlande du Nord, sauf si la grossesse menace la vie de la mère. Les contrevenantes risquent une peine d’emprisonnement à vie, en vertu d’une loi datant de 1861.

Le mariage entre personnes de même sexe, autorisé partout ailleurs au Royaume-Uni, y est également interdit.


En juin 2017, la Cour suprême britannique avait estimé que l’interdiction de l’IVG en Irlande du Nord était contraire aux droits de l’homme, sans toutefois se prononcer sur sa légalité en raison de questions de procédure.

L’amendement sur le mariage pour tous a été adopté par 383 voix contre 73, tandis que celui sur le droit à l’avortement a été adopté par 332 voix contre 99.

Ils doivent encore être approuvés par la chambre des Lords, la chambre haute du parlement britannique et ne pourront être effectifs si un gouvernement local est restauré avant le 21 octobre.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut