International › APA

Les échanges entre la Côte d’Ivoire et l’UE passent à plus de 4457 milliards FCFA en 2017 (PM)

Les volumes globaux des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne ( UE), l’un des partenaires économique et politique « privilégié » du pays, sont passés de 2800 milliards FCFA en 2011 à plus de 4457 milliards FCFA en 2017, soit une progression de 51% sur la période, a appris APA jeudi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.« Les volumes globaux des échanges entre la Côte d’Ivoire et l’UE sont passés de 2800 milliards FCFA en 2011 à plus de 4457 milliards FCFA en 2017, soit une progression de 51% sur la période. En 2017, 46,7% des exportations ivoiriennes ont été dirigées vers les pays de l’UE tandis que 44, 8% de nos importations provenaient des pays de l’UE »,  a révélé le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui s’exprimait dans un discours lors d’une rencontre de « haut niveau » entre le gouvernement ivoirien et l’UE marquant la « relance officielle et formelle» du dialogue politique entre les deux parties après trois ans d’interruption. 

Saluant l’engagement des pays de l’UE à accompagner la Côte d’Ivoire, M. Coulibaly a passé en revue les performances économiques de son pays qui a eu  une croissance économique moyenne annuelle de plus de 8% sur la période 2012-2018.

Poursuivant l’énumération des bons points  de la transformation structurelle de l’économie ivoirienne ces dernières années, le premier ministre a fait savoir que de 2012 à 2017, la part du secteur primaire au Produit intérieur brut (PIB) s’est réduite, passant de 22,2% à 20,1%.

« La part du secteur secondaire par contre s’est améliorée sur la même période passant de 24% à 27,8% et celle du secteur tertiaire dans le PIB est passé de 31% à 32,7%», a-t-il ajouté. Au-delà de cette forte progression économique, la Côte d’Ivoire, a souligné M. Coulibaly, se penche de en plus en plus sur la « dimension sociale de la croissance». 


C’est pourquoi dira-t-il, l’année 2019, a été décrétée comme  « l’année du social » par le président ivoirien, Alassane Ouattara.  « Nous voulons vous accompagner dans votre marche vers l’émergence. Nous voulons que la Côte d’Ivoire reste le moteur de la sous-région ouest-africaine», a indiqué à son tour, Jobst Von Kirchmann, l’ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire, relevant un « niveau de croissance spectaculaire » du pays.

« On s’est mis d’accord pour que ce soit un dialogue en permanence. Donc nous aurons un deuxième dialogue politique avec le gouvernement ivoirien en mars prochain et un autre à la fin de l’année. On partage la même chose avec la Côte d’Ivoire et nous voulons plus d’investissement et de croissance pour ce pays », a conclu le diplomate européen au terme de la rencontre avec le gouvernement ivoirien qui a duré plus de deux heures.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut