International › APA

Les élections communales en exergue dans la presse béninoise

Les dispositions prises par le gouvernement béninois pour la bonne tenue des prochaines élections communales et municipales de 2020 sont en exergue dans les quotidiens parus ce lundi.« Le dépôt des candidatures démarre ce jour », informe le Potentiel. À en croire le journal,  « le Président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Emmanuel Tiando a lancé  Vendredi 28 Février dernier, les opérations d’enregistrement de candidatures. Conformément au calendrier électoral établi, ces opérations vont se dérouler du 02 au 11 mars à Minuit ».

Fraternité renchérit: « Les chevaux partants ont dix jours pour déposer leurs  dossiers de candidature ». Ce quotidien, dans sa chronique du jour, explique que « dès aujourd’hui les préparatifs changent de dimension. L’ensemble des partis et leurs candidats sont sous pression. Ils ont l’obligation de présenter des dossiers qui ne souffrent d’aucune insuffisance ».

« L’enregistrement des candidatures démarre à la Commission Électorale Nationale Autonome ce jour », ajoute L’Évènement Précis, selon lequel journal, le président de la CENA a appelé les partis politiques à respecter le délai de rigueur du 11 mars pour le bon déroulement du calendrier électoral. « Conformément au code électoral, ils ont l’obligation de présenter des candidats dans tous les 546 arrondissements du Bénin. La déclaration de candidature de chaque parti doit donc comporter au total 3630 dossiers. Une tâche qui mobilise depuis des semaines les candidats et les acteurs dans les différents états major des partis politiques », souligne le journal.

Sur les pièces indispensables pour pouvoir exprimer son vote lors des communales 2020, Le Révélateur du Jour écrit: «  Désormais les citoyens peuvent voter sans la carte Lépi ».

Ce journal mentionne que « c’est un arrêté du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Sacca Lafia, signé le 27 Février 2020 qui l’autorise. Ainsi donc,  les citoyens en âge de voter dont les noms figurent sur la liste électorale permanente informatisée (Lepi) et détenant une carte d’électeur ou non pourront prendre part aux élections municipales et communales du 17 mai 2020.


L’Opinion Aujourd’hui fait savoir que cette décision est conforme à l’alinéa 2 de l’article 12 du nouveau code électoral, expliquant que « la carte Lépi n’est pas obligatoire pour voter lors des communales ».

De son côté, Dynamisme Info livre « les pièces nécessaires pour justifier de l’identité des électeurs ». Il s’agit, explique le journal, « de la carte nationale d’identité, de la carte d’identité biométrique répondant aux normes de la Cedeao, du passeport, de la carte d’identité professionnelle pour les hommes en uniformes, du livret de pension civile ou militaire comportant la photo du titulaire et du certificat d’identification personnel».

Le Potentiel publie, pour sa part,  « l’intégralité de l’arrêté du ministre de l’intérieur » en question.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut