InternationalAPA




Les élections zimbabwéennes ont été pacifiques (SADC)

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) a qualifié de pacifiques les élections générales du 30 juillet 2018 au Zimbabwe,…

La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a qualifié de pacifiques les élections générales du 30 juillet 2018 au Zimbabwe, déplorant toutefois quelques accrocs.Jorge Cardoso, chef de la Direction de la SADC chargée de la politique, de la défense et de la coopération en matière de sécurité, a déclaré que l’environnement qui prévalait avant et pendant les élections générales du 30 juillet au Zimbabwe était suffisamment favorable pour permettre aux citoyens et aux partis politiques de faire campagne et de voter librement.

« La liberté d’expression et la liberté d’association ont été respectées par tous et par les institutions du pays », a déclaré M. Cardoso lors d’une conférence de presse en marge du 38e Sommet de la SADC, qui s’est tenu dimanche à Windhoek.

Toutefois, il a déclaré que le bloc régional de 15 membres était préoccupé par les violences post-électorales qui ont secoué la capitale du Zimbabwe, Harare, après l’annonce des résultats.

Six personnes ont perdu la vie dans manifestations ayant opposées des partisans de l’Alliance du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) et les forces de sécurité à Harare.

Selon l’opposition, les élections ont été truquées en faveur du président élu Emmerson Mnangagwa du parti au pouvoir, la ZANU PF.

Mnangagwa a remporté les élections présidentielles de 50,8% contre 44,3% pour son principal rival Nelson Chamisa de l’Alliance MDC.

Cependant, l’investiture de Mnangagwa en tant que président, prévue pour dimanche, a été annulée suite au recours déposé devant la Cour constitutionnelle la semaine dernière par l’Alliance MDC, qui conteste les résultats des élections.