International › APA

Les essais cliniques du vaccin anti-Covid-19 débuteront la semaine prochaine (responsable)

Plus de 80% des familles marocaines ont opté pour les cours en présentiel, et ce jusqu’à jeudi, a annoncé le ministre de l’Education nationale Saaid Amzazi en marge du Conseil de gouvernement.Dans un entretien accordé au quotidien +Al Ahdath Al Maghribia+ à paraitre vendredi, le responsable sanitaire souligne que le vaccin chinois a atteint la phase trois dans les essais cliniques. C’est une étape importante, ajoute-t-il, dans la mesure où elle permet de s’assurer de la sécurité et de l’efficacité du vaccin à travers l’inoculation de milliers de personnes.

A ce stade, poursuit le Pr. Naji, les scientifiques peuvent recueillir des résultats précis sur le taux, la durée d’efficacité et la capacité du vaccin à immuniser des personnes d’origine et de nationalité différente. Ce faisant les essais cliniques au Maroc, qui ne concerneront que 600 personnes, se dérouleront dans le Centre hospitalier universitaire d’Ibn Rochd, l’hôpital Ibn Sina et l’hôpital militaire de Rabat.

Il explique qu’il existe toujours des craintes quant aux effets secondaires d’un nouveau vaccin, comme pour les médicaments. Mais, précise-t-il, tout se passe généralement bien quand les recherches et les essais dans le laboratoire ainsi que la phase I et II donnent des résultats convaincants pour passer à la troisième étape. Celle qui a été validée au Maroc.

Autant dire, ajoute-t-il, qu’il n’y a aucune crainte quand on utilise les techniques classiques pour fabriquer un vaccin. Le problème, souligne le professeur, peut se poser si les fabricants ont recours à une nouvelle technique dont on ne connaît pas les tenants et les aboutissants.


Aussi, il est très important de connaître le processus de développement de ce vaccin par les Chinois. Il faut rappeler que les volontaires marocains seront soumis à des examens médicaux visant à savoir s’ils souffrent de maladies chroniques ou s’ils ont déjà été infectés par le coronavirus. Sans être hospitalisés, ils seront néanmoins sous surveillance stricte avec des visites répétées au centre de recherches où ils subiront, à plusieurs reprises, des analyses de sang. Les essais commencent à faire leurs effets dès le quinzième jour mais les chercheurs se sont fixés une période d’un mois et demi avant de pouvoir se prononcer sur le résultat final.

Pour rappel, le Maroc et la Chine ont conclu jeudi dernier un accord de coopération qui va permettre au Royaume de disposer d’un vaccin contre la Covid-19 dans les plus brefs délais.

Il est probable que le Maroc puisse produire ce vaccin très prochainement si les essais cliniques s’avèrent probants, selon le ministre de la Santé.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut