International › APA

Les journaux camerounais passent en revue les candidats à la présidentielle

Les journaux camerounais parus mercredi passent au scanner les 9 candidats, dont les dossiers ont été retenus la veille par Elections Cameroon (Elecam), appelés à participer à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain.«Sans grande surprise, ceux qui, avant la publication de cette liste, étaient présentés comme les figures marquantes de ce scrutin figurent au rang des sélectionnés», commente le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune (CT), constatant par ailleurs qu’aucune femme, parmi les deux candidates à la candidature, ne figure dans la sélection finale du Conseil électoral.

Les visages du chef de l’État sortant, Paul Biya (Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC) et de ses concurrents, Adamou Ndam Njoya (Union démocratique du Cameroun, UDC), Akere Tabeng Muna (Front populaire pour le développement, FPD),Cabral Libii (Parti Univers), Garga Haman Adji (Alliance pour la démocratie et le développement, ADD), Joshua Osih (Front social démocratique, SDF), Maurice Kamto (Mouvement pour la renaissance du Cameroun, MRC), Njifor Afanwi (Mouvement citoyen national camerounais, MCNC) et Serges espoir Matomba (Peuple uni pour la rénovation sociale, PURS), ornent la couverture d’InfoMatin, Le Quotidien de l’Économie, Mutations, Le Jour, Le Messager, Repères, Le Soir et The Guardian Post.

L’exercice est quasiment le même dans chacune desdites publications : présenter le parcours, les forces et faiblesses des prétendants qui, ainsi que le note Mutations, ont chacun pour ambition de «remettre le Cameroun à neuf».

Le moment est ainsi venu, renchérit CT, pour les neuf candidats à l’élection présidentielle, de dérouler leur vision du pays et de la présenter aux électeurs dont les attentes sont sans aucun doute grandes avec les temps qui deviennent de plus en plus difficiles, plongeant parfois beaucoup de citoyens dans le désespoir.

Dans sa «revue des troupes», justement, Le Soir, qui crédite déjà Paul Biya d’une avance considérable dans les intentions de vote, s’inquiète par contre pour ses 8 concurrents dont les forces sont manifestement éparpillées, aux discours souvent contradictoires et dont la dispersion des énergies n’est pas de nature à faire le poids dans un scrutin à un seul tour.


A titre d’illustration des tribulations de l’opposition, l’hebdomadaire régional Ouest-Échos consacre d’ailleurs sa principale manchette à la passe d’armes entre Joshua Osih et Maurice Kamto, qui sont parmi les challengers les plus sérieux à M. Biya, le premier cité multipliant les piques contre le leader du MRC pour se relancer, après un début de campagne terne et sans inspiration.

Avec ce jeu de massacres, le président sortant reste le favori pour InfoMatin, qui précise en outre que les candidats dont les dossiers ont été rejetés et qui estiment avoir été lésés, disposent de deux jours suivant la publication des résultats pour saisir le Conseil constitutionnel dans le cadre du contentieux pré-électoral.

«A vous de jouer», lance l’hebdomadaire du RDPC, L’Action à l’endroit du «bon militant», appelé à «prendre le relais pour assurer la victoire de son champion au soir du 7 octobre prochain ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut