International › APA

Les magistrats et Macky Sall se partagent la Une

La presse sénégalaise parvenue lundi à APA met en exergue l’Assemblée générale de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) tenue samedi à Dakar, et le président Macky Sall qui recevait ses militants de Matam (Nord).« Rébellion ouverte dans la justice-Macky perd le vote des magistrats », renseigne Walfadjri, soulignant que les magistrats dénoncent l’adoption de la loi rétrograde et discriminatoire sur la prorogation sélective de l’âge de la retraite.

Dans ce journal, l’Ums décrie également le manque de transparence dans le fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature.

Mais pour le professeur Ismaïla Madior Fall, ministre de la Justice, ces critiques des magistrats ne sont pas spécifiques et leur discours aurait pu être tenu il y a 10 ans, mais pas maintenant.

« Indépendance de la justice, rupture du dialogue, statut et gestion de la carrière des magistrats…L’Ums en déphasage avec l’Etat », rapporte Sud Quotidien.

Nos confrères recueillent les propos de Souleymane Téliko, président de l’Union qui affirme que « le gouvernement a peur du changement et cherche à gagner du temps ».

« Votre discours devrait être prononcé il a de cela 10 ans », répond le garde des sceaux, Ismaïla Madior Fall.

Toutes choses qui font dire au Quotidien que « l’Ums et Ismaïla Madior n’ont pas le même langage ».

En attendant, Le Soleil insiste sur les propositions de l’Ums à la tutelle et note que celles-ci sont relatives à la modernisation et à l’indépendance de la justice.

Ce quotidien national anticipe sur la remise aujourd’hui des premiers financements de la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) par le chef de l’Etat, Macky Sall, et fait état de « 10 milliards f cfa à plus de 15.000 bénéficiaires ».

« 60% de femmes et 40% d’hommes financés dans les secteurs de l’élevage, de la pêche, de l’artisanat. Les 45 départements couverts », détaille Le Soleil.


En politique, Le Soleil plonge dans « la rencontre doléances des Apéristes » avec leur leader politique et note que « Macky renvoie Matam après 2019 ».

« Macky Sall lors de l’audience accordée à l’Apr/Matam-2019, c’est mon combat », écrit L’Observateur, dans lequel journal, le président, candidat à sa propre succession en 2019, affirme : « L’opposition ne sait pas à qui elle a affaire.100% à Matam, 90% à Fatick, Dakar à renforcer ».

Ce journal reste sur l’affaire du leader du Fsd/Bj (Front pour le socialisme et la démocratie, opposition), convoqué à la Dic pour outrage à magistrats, mais constate que « Cheikh Bamba Dièye déchire la convocation de la police ».

« La cabale contre les opposants est inacceptable », estime M. Dièye, par ailleurs député.

Pour Sud Quotidien, convoqué à la Division des investigations criminelles, samedi dernier-Cheikh Bamba Dièye oppose son immunité parlementaire ».

Dans son dossier du jour, Rewmi traite de la chirurgie cardiaque et note « des morts de trop » car, 500 patients sont e attente d’être opérés du cœur, mais la plupart d’entre eux décèdent avant l’opération.

« Sur 10 malades, seuls 5 survivent. Seuls 8 chirurgiens cardiaques sont au Sénégal », explique Rewmi.

A la présidence du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), L’As informe que « Babacar Touré cède le fauteuil à Babacar Diagne ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut