International › APA

Les mises en garde de l’Etat contre Wade font la Une des quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais reçus à APA ce vendredi traitent principalement des sorties de différents responsables du gouvernement qui mettent en garde l’ancien président, Abdoulaye Wade, suite à ses appels de sabotage du scrutin présidentiel dont le premier tour est prévu le 24 février prochain.« L’Etat menace Wade » barre à sa Une Vox Populi avant de reprendre en sous titres ces déclarations du porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye : « Le Sénégal, Etat de droit, n’acceptera pas que ses lois et règlements soient bafoués- Le gouvernement fera face sans faiblesse aucune et prendra toute mesure conservatoire nécessaire ».

A travers ces mises en garde, Le Quotidien voit un « Etat dans tous ses Etats » qui ne badine plus avec les sorties de Wade et signale que le porte-parole du gouvernement a fait savoir à l’ancien président qui voulait sillonner le pays que « seuls les candidats (à l’élection présidentielle du 24 février prochain) sont autorisés à battre campagne ».

Cela fait dire au journal L’AS que « L’Etat cloue Wade à Dakar », suite à ses appels au sabotage de l’élection présidentielle. Revenant dans un commentaire sur les sorties de Me Wade, le journaliste Jean Pierre Corréa estime que l’ancien président « persiste et signe de par son comportement que le respect que lui vouent nos concitoyens, n’est hélas, pas réciproque. Et de ce fait, il nous autorise par ses agissements séditieux à gommer l’image de Grand-père de la Nation, considéré, consulté pour ses sages avis… ».

Face à cette tension électorale, le quotidien Enquête informe que la société civile joue les bons offices. Dans ses colonnes, le journal révèle qu’ « une importante délégation de la société civile a rendu visite au président Abdoulaye Wade pour discuter du processus électoral ».

Rendant compte d e l’entrevue, Enquête informe que l’ancien président « a rassuré les médiateurs de sa disposition à tout faire pour la préservation de la paix et de la stabilité […] parce qu’il a beaucoup contribué à la construction de ce pays et, à ce titre, il ne souhaite nullement le voir partir en fumée ».


Toutefois, il a tenu à rappeler que ce qui le ronge, « c’est de voir le président Macky Sall faire du « matey +je-m’en-foutisme+ ».

Sous le titre « Les 24 gorilles du PUR déférés aujourd’hui », L’Observateur revient sur les violences électorales de Tambacounda ayant fait deux morts. A ce propos, le journal signale qu’ « Un impressionnant dispositif sécuritaire (a été mis en place) au commissariat urbain de Tambacounda pour éviter tout débordement ».

Dans ses colonnes, le journal précise que les 24 mis en cause et le chauffeur de bus qui a écrasé le jeune Cheikh Touré dit Mathieu, seront déférés au parquet.

Par ailleurs, le journal souligne que l’enquête menée par la Direction des investigations criminelles (Dic) sera bouclée aujourd’hui.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut