International › APA

Les Oulémas subsahariens, une richesse pour leurs frères marocains (Respnsable)

Les Ouléma subsahariens constituent une richesse pour les Ouléma et Halimates du Royaume du Maroc, a déclaré, samedi à Fez, le secrétaire général du Conseil Supérieur des Oulemas à Rabat, Dr Mohammed Yessef.« Que nous soyons dans la région subsaharienne ou-bien au nord du Sahara, Dieu nous a enrichi en nous permettant d’occuper cette grande demeure qui nous abrite toutes et tous. Partout où nous irons dans ce continent africain là, nous avons notre demeure, notre patrie, nos gens… », a notamment dit le dignitaire religieux.

Il s’exprimait à l’occasion de l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée du Conseil Supérieur de la Fondation Mouhamed VI des Oulémas  africains qui se tient à Fez du 03 au 04 novembre 2018.

Réagissant à cette déclaration, le khalife général des tidjânes de la Côte d’Ivoire, Cheikh Moustapha Sonta a souligné que cette rencontre constitue « un enrichissement donnant-donnant » dans la mesure où, les oulemas subsahariens apportent leur culture qu’ils partagent avec leurs homologues marocains et qu’en même temps, eux aussi bénéficient d’une formation dispensée par la Fondation Mouhamed VI.

Selon lui, ce sont ces connaissances acquises à la fondation qu’ils vont partager avec leurs frères restés au pays. « Quand deux groupes se retrouvent, chacun à sa culture, sa façon de comprendre les choses. Et ce sont ces échanges fructueux qu’on va avoir et je pense qu’avec ça, on peut atteindre notre objectif qui n’est autre que le rayonnement d’un islam modéré », a-t-il encore dit.


Emboitant à M. Sonta, le Mufti de la République Démocratique du Congo, Imam Cheikh Abdallah Mangala Luaba a magnifié « l’initiative magistrale de sa Majesté, le roi Mouhamed VI » et indiqué que les oulémas africains venus du sud du Sahara peuvent s’enrichir de la bonne cohabitation religieuse qui existe au Maroc et l’enseigner dans leurs pays d’origines confrontés, pour certains, à des conflits d’ordre religieux.

Plus de 250 oulemas et une centaine d’Halimates venus de trente-deux pays africains et du Maroc participent à cette rencontre qui a pour objectif de discuter de « l’Islam modérée » et de son enseignement à travers le continent.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut