International › APA

Les révélations d’Ousmane Sonko sur le fer de la Falémé à la Une de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus jeudi à APA traitent principalement de la sortie de l’opposant Ousmane Sonko qui donne perdant l’Etat du Sénégal dans le contrat qu’il s’apprête à signer avec une société turque et qui porte sur l’exploitation du fer de la Falémé (Est).« Déballage sur le fer de la Falémé : Sonko engage le front turc », titre EnQuête, avant de reprendre ces propos de l’opposant : « Tosyali (la société turque) va gagner 10 mille 185 milliards sur le dos des Sénégalais ».

Pour sa part, Sud Quotidien estime que Sonko livre « les secrets du +nouveau scandale économique+ », même si, note le journal, l’Etat parle « d’allégations dépourvues d’objectivité et de fondement ».

Par la voix du DG de l’APIX Mountaga Sy dans EnQuête, l’Etat affirme que « le montant de l’investissement dans sa première phase est de 120 millions de dollars » et que « Tosyali s’engage à employer au moins 65% de la main-d’œuvre constituée de nationaux ».

Dans tous les cas, le président du parti Pastef met en garde Macky Sall : « Si vous signez ce décret d’approbation, je vous poursuivrai personnellement ».

Le Quotidien montre à sa Une « la mauvaise mine de Sonko » et note que le DG de l’APIX lui porte la contradiction « en exhibant la véritable convention liant les deux parties ».

Plus incisif, le quotidien national Le Soleil souligne que « l’Etat démontre que c’est un chapelet de contrevérités », notant que le ministre des Mines et de la Géologie « produit un document pour démonter les allégations de Ousmane Sonko ».


Dans ce journal aussi, le directeur général des Mines de fer du Sénégal oriental (Miferso), Amadou Camara, déclare que ce dernier « est en retard » et que « la plupart des points qu’il a relatés ne sont plus d’actualité ».

Sur un autre sujet qui a défrayé la chronique hier, Walf Quotidien titre sur le « drame à huis clos » qui s’est déroulé à la maison d’arrêt de Rebeuss et qui a emporté deux détenus morts par « électrocution ». Le journal reprend le communiqué de l’administration pénitentiaire qui pointe par ailleurs « ses propres failles ».

Faisant des « révélations sur les détenus tués à Rebeuss », L’Observateur lève le voile sur l’identité de « Cheikh Ndiaye et de Babacar Mané » (les deux détenus décédés) et « les raisons » de leur emprisonnement.

Toutefois le journal ne semble pas convaincu par la version de l’administration pénitentiaire, se demandant s’ils ont « été piétinés à mort ou électrocutés ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.03.2021

L’Île de Gorée : le site touristique du Sénégal par excellence.

En effet, sa réputation n'est plus à faire. Cette île au large des côtes du Sénégal (pas très loin de Dakar) a longtemps été centre…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut