International › APA

Les suites de l’accord de paix de Khartoum en vedette dans la presse centrafricaine

L’application de l’accord de Khartoum signé entre le Gouvernement et 14 groupes armés intéressent essentiellement ce mardi les journaux centrafricains qui se font l’écho des tractations en cours pour la mise sur pied d’une commission inclusive, voire la nomination d’un nouveau Premier ministre qui remplacerait Simplice Sarandji.« Centrafrique : les premières retombées de l’Accord de paix obtenu à Khartoum » titre le journal L’Agora avant d’ajouter que « Par un décret présidentiel du 8 février 2019, le chef de l’Etat a créé une commission inclusive chargée d’examiner tous les aspects liés aux événements tragiques du conflit dans le pays ».

Cette commission, rappelle le journal, répond à l’article 11 de l’accord de paix et de la réconciliation nationale.

Le journal L’Expansion s’intéresse à cette même actualité et soutient que « Simplice Mathieu Sarandji s’accroche à la primature, les groupes armes parlent de la violation de l’article 21 de l’accord et il y a risque d’explosion ».

Et le journal L’Ecureuil de renchérir en révélant que « le Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji constitue un obstacle » pour l’application de l’accord de Khartoum.


L’Ouragan Infos révèle, cependant, qu’« un nouveau Premier ministre en remplacement de Sarandji (est) attendu dans les prochains 48 heures ».

Sur un tout autre sujet, l’Agence Centrafricaine de la Presse(ACAP) annonce que le ministre de la santé, Pierre Somsé, a justifié l’instauration de la gratuité ciblée des soins de santé par la nécessité de réduire la mortalité maternelle et infantile en Centrafrique.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut