International › APA

Les sujets politiques dominent la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

Les sujets politiques dominent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.A ce propos, Le Jour Plus croit savoir « la vérité sur l’adhésion massive des populations » au Rassemblement des Houphoutistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) soulignant que  « Ouattara met en mission 11 234 cadres pour la victoire » aux élections de 2020.

 Pour le président de Concorde (Congrès pour la consolidation de la République et le développement) et cadre du RHDP, Alcide Djédjé « il faut faire bloc derrière Ouattara qui est une chance pour la Côte d’Ivoire et arrêtons de faire les enfants gâtés » car « la richesse d’un pays c’est la sagesse de ses élites », rapporte Le Patriote.

 Ce qui fait dire à Le Mandat que « les promus du RHDP sont prêts à relever le défi après leur nomination au Conseil national (CN) et au Bureau politique (BP) » de la coalition au pouvoir. Après la composition de son CN et de son BP, le RHDP prend « une longueur d’avance sur l’opposition » pour la présidentielle de 2020, estime L’Expression.

Parlant de ces  nominations, Le Nouveau Réveil fustige une « véritable armée mexicaine bâtie sur la haine ». Nommé au BP du RHDP : « Raphael Lakpé, président de l’institution ANP (Autorité nationale de la presse, ex-CNP) doit démissionner », fait ensuite savoir ce journal proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié à la coalition au pouvoir).  


CEI (Commission électorale indépendante), élection présidentielle/ Après sa sortie lundi devant les sénateurs, Ouattara veut-il vraiment la paix ?, s’interroge de son côté Générations Nouvelles, quand LG Infos s’inquiète pour « un autre holdup électoral » en préparation pour 2020. 

Mobilisation des Ivoiriens contre une CEI « Wouya-Wouya » : « Ouattara panique et menace », titre, pour sa part, Le Quotidien d’Abidjan, quand Soir Info annonce un « grand choc » Ouattara-Bédié en préparation. Ce qui fait écrire à Le Temps que de « gros nuages » planent sur la présidentielle de 2020. Inquiets, les députés prennent position, ajoute ce confrère.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut