International › APA

Les sujets politiques dominent la Une des journaux ivoiriens

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national offrent un menu essentiellement composé de sujets politiques avec un point de mire sur la résurgence de la violence dans ce milieu.«Propos désobligeants entendus ces derniers temps dans le milieu  politique : la grande chancelière Henriette Diabaté demande pardon au  nom des femmes», lors du lancement de la journée internationale de la  femme, hier, au palais de la culture, informe Fraternité Matin. Au même  moment, Le Jour Plus revient sur la tentative de vol d’une valise  présidentielle en France. 

Des « jeunes  patriotes » exportent leur vandalisme en France, titre à ce sujet ce  journal, selon qui, les mis en cause dans cette affaire ont été  «interpellés et menacés d’expulsion». Blessé, le chef du protocole de  l’ambassade opéré de la rotule, complète le confrère à côté de  L’Expression qui fait un retour sur cette affaire qu’il intitule «  barbarie des pro-Gbagbo » sur les bords de la Seine. 

En  visite en France, «des pro-Gbagbo agressent la délégation du président  Ouattara», résume Le Rassemblement. Ce qui fait dire à Soir Info que «la  crise au sommet se déporte en France». En outre, révèle ce journal  indépendant, «une violente bagarre» a également éclaté entre partisan de  Ouattara et Soro à Paris. 


«La guerre  Soro-Ouattara se déporte à Paris. Violente bagarre entre leurs  partisans», reprend L’Inter. Ce qui fait écrire à LG Infos que Soro  devient « un véritable problème » pour Ouattara, là où Générations  Nouvelles estime que Soro ménage Ouattara. 

«Soro  a démissionné, et maintenant ? Peut-il vraiment affronter Ouattara ?»,  s’interroge pour sa part, Le Rassemblement. En tout cas, répond le  député Bema Fofana en couverture de ce journal « il n’y a personne avec  lui à Bouaké ». « Nous avions rejoint les FN (Forces nouvelles) à cause  de Ouattara », clarifie l’autre député de Bouaké commune, Charles Gnaoré  en Une de Le Mandat. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut