International › AFP

L’Etat islamique affirme participer à l’insurrection au Mozambique

L’Etat islamique (EI) a affirmé pour la première fois être impliqué dans des combats récents avec l’armée mozambicaine dans le nord du pays, en proie à une insurrection islamiste depuis fin 2017, selon le SITE Intelligence Group spécialisé dans la surveillance des sites internet islamistes.

« Les soldats du Califat ont pu repousser une attaque de l’armée mozambicaine des croisés dans le village de Metubi », dans le nord du Mozambique lundi, a affirmé l’EI dans un communiqué traduit par SITE mardi soir.

« Ils les ont affrontés avec une variété d’armes, tuant et blessant un certain nombre d’entre eux (….). Les moujahidines ont saisi des armes, des munitions et des roquettes comme butin », a-t-il ajouté.

Le gouvernement et l’armée mozambicaines, qui ne communiquent généralement pas sur les attaques qui ensanglantent le nord du pays depuis un an et demi, n’ont pas démenti ou confirmé ces affrontements.


Mais un expert interrogé par l’AFP a immédiatement mis en garde contre le risque de propagande. « L’Etat islamique n’est pas au Mozambique, c’est simplement de la propagande, mais ils ont peut-être des liens au Mozambique », a-t-il déclaré sous couvert d’anonymat.

Depuis fin 2017, le nord du Mozambique, à majorité musulmane et riche en gaz, est le théâtre d’une vague de violences attribuées à des radicaux qui prônent une application stricte de la loi islamique. Ces violences ont fait au moins 200 morts, détruit de nombreux villages et contraint des milliers de personnes à l’exode.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut