International › AFP

L’histoire du camp d’Auschwitz-Birkenau

Le camp de la mort d’Auschwitz, installé en 1940 par l’Allemagne nazie dans le sud de la Pologne occupée, reste le symbole de l’horreur de la Seconde Guerre mondiale et de l’Holocauste, pour avoir servi de lieu d’extermination de 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs.

La chancelière allemande Angela Merkel doit le visiter vendredi.

Voici la chronologie de son histoire, basée sur les informations du musée d’Auschwitz-Birkenau.

1939:

— 1er septembre: invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie, début de la Seconde Guerre mondiale. Les nazis massacrent les Juifs et les enferment dans des ghettos, ils éliminent les élites polonaises et tentent d’écraser la résistance clandestine. Après avoir rempli les prisons, ils construisent des camps de concentration.

1940:

— 27 avril: le chef de la SS Heinrich Himmler choisit le site d’une ancienne caserne à Oswiecim, une ville du sud de la Pologne rebaptisée Auschwitz.

— 14 juin: arrivée dans le camp d’un premier groupe de 728 prisonniers politiques polonais.

1941:

— 1er mars: Himmler inspecte Auschwitz et ordonne son extension.

— 22 juin: l’Allemagne attaque l’URSS, des prisonniers de guerre soviétiques sont envoyés à Auschwitz.

— 3 septembre: premier assassinat massif au gaz Zyklon B de quelque 600 prisonniers soviétiques et 250 Polonais.

1942:

— 20 janvier: la conférence de Wannsee près de Berlin lance la « solution finale », soit l’anéantissement des Juifs européens. Les chambres à gaz se mettent à fonctionner à Auschwitz.


— printemps: début des déportations massives à Auschwitz de Juifs de l’Europe occupée.

— 1er mars: ouverture d' »Auschwitz II-Birkenau », le camp d’extermination équipé de quatre chambres à gaz et autant de fours crématoires.

1943:

— 26 février: ouverture à Birkenau d’un camp pour Roms.

1944:

— mai: des avions alliés prennent des photos aériens d’Auschwitz, avec les chambres à gaz et la fumée des fours.

— 2 août: 3.000 Roms périssent gazés.

— 7 octobre: mutinerie du « Sonderkommando », prisonniers juifs employés au service des fours crématoires. Trois SS et 450 prisonniers sont tués.

— novembre: arrêt de l’extermination massive des Juifs.

1945:

— 17 janvier: début de la « marche de la mort » de 60.000 prisonniers, forcés par les SS d’évacuer le camp devant l’avancée de l’Armée rouge.

— 21-26 janvier: les Allemands font sauter les chambres à gaz et les fours crématoires, avant de s’en aller.

— 27 janvier: arrivée des troupes soviétiques qui découvrent sur place 7.000 survivants.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut