International › AFP

Libye: Tripoli annonce avoir repoussé une offensive des forces de Haftar

Le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU et basé à Tripoli a indiqué avoir repoussé lundi une « grande offensive » des forces de c au sud de la capitale, faisant état de combats meurtriers.

Les forces pro-Haftar ont elles annoncé avoir « progressé » sur les fronts de combat au sud de Tripoli.

Des combats meurtriers se déroulent aux portes de Tripoli entre les forces loyales au GNA, exécutif dirigé par Fayez al-Sarraj, et celles du maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est du pays qui mène depuis le 4 avril une offensive pour conquérir la capitale.

Mais le GNA s’était dit samedi « inquiet » d’une « escalade militaire » qui préparent les forces pro-Haftar selon lui contre la capitale.

« Nos forces sont parvenues à repousser une grande offensive des forces de Haftar sur plusieurs fronts au sud de Tripoli », a déclaré à l’AFP tard lundi soir le porte-parole pour la contre-offensive « Volcan de la colère », lancée pour repousser l’offensive lancée début avril par l’homme fort de l’Est libyen pour la conquête de Tripoli.

Selon ce porte-parole, Moustafa al-Mejii, cette « grande offensive » était en préparation « depuis plusieurs jours » par les forces du maréchal Haftar qui avaient « mobilisé des troupes » à cet effet. « Mais elles ont subi une grande et affligeante défaite ».

« Les forces aériennes ont mené sept frappes visant les positions des forces pro-Haftar à Aïn Zara, Wadi Rabih, Esbea et Gasr Ben Ghachir », a-t-il ajouté.

Le porte-parole a assuré que les troupes du GNA avaient « réussi en quelques heures à repousser (les forces du maréchal Haftar) et à les contraindre à battre en retraite.


Les forces du GNA « sont également parvenues à prendre de nouvelles positions qu’occupaient les forces pro-Haftar », a-t-il ajouté.

Il a fait état de « 6 morts et d’un nombre de blessés » dans les rangs des forces pro-GNA et de 25 morts et blessés parmi les combattants du maréchal Haftar.

Le porte-parole a en outre fait état de la destruction de 3 chars, de 4 véhicules militaires non précisés et de deux blindés appartenant aux pro-Haftar et de la détention de « 11 mercenaires qui combattaient dans leurs rangs ».

De leur côté, les forces pro-Haftar ont annoncé sur la page Facebook de leur « Media de guerre » une avancée, précisant que « les unités militaires progressaient d’un pas ferme sur tous les fronts de la capitale, prenant le contrôle de nouvelles positions et provoquant de grosses pertes à l’ennemi ».

Elles ne donnent pas de bilan des pertes dans leurs rangs.

Accusé par ses rivaux de vouloir instaurer une dictature militaire en Libye, le maréchal Haftar qui contrôle déjà l’Est et une grande partie du Sud, espère étendre son emprise sur l’ouest du pays, notamment Tripoli.

Les combats aux abords de la capitale ont fait 1.093 morts et 5.752 blessés ainsi que plus de 100.000 déplacés depuis 4 avril, selon un dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut