International › AFP

Ligue de diamant: les temps forts attendus du meeting de Lausanne

Un duel sud-américain sur le triple saut, un nouveau clash entre favorites sur 100 m féminin, et un 5.000 m au plateau impressionnant forment les temps forts attendus du meeting de Ligue de diamant de Lausanne (Suisse) vendredi.

– Triple saut femmes: duel latino –

Les deux meilleurs triple sauteuses du monde se retrouvent enfin: la Colombienne Catherine Ibarguen et la Vénézuélienne Yulimar Rojas s’affrontent pour la première fois depuis août 2017.

La championne du monde Rojas a frappé fort pour son premier concours de la saison à Huelva (Espagne) avec un triple bond à 15,06 m le 20 juin, le premier au-delà de 15 m depuis août 2016. La championne olympique Ibarguen n’a pour l’instant pas fait mieux que 14,79 m.

– 5.000 m hommes: pléthore de prétendants –

La crème du fond mondial s’est donné rendez-vous sur le 5.000 m de Lausanne, où 15 athlètes ont déjà couru sous la barrière des 13 minutes.

Les deux jeunes éthiopiens Selemon Barega et Telahun Bekele seront entourés de leurs compatriotes Yomif Kejelcha et Muktar Edris, tombeur de Mo Farah aux Mondiaux de Londres en 2017.


Le champion du monde de cross ougandais Joshua Cheptegei et le vice-champion olympique américain Paul Chelimo font aussi partie de ce plateau de rêve, dont espère profiter le Suisse Julien Wanders, en pleine progression.

– 100 m femmes: quatre cadors –

Les meilleurs sprinteurs sont régulièrement critiqués pour leur tendance à s’éviter en meetings avant les grands championnats. Un reproche impossible à formuler aux sprinteuses cette année et notamment à la Britannique Dina Asher-Smith, qui multiplie les apparitions en Ligue de diamant.

La triple championne d’Europe (100, 200 et 4×100 m) retrouve l’Ivoirienne Marie-José Ta Lou, qui espère passer sous les 11 secondes pour la première fois cette saison, et la Néerlandaise Dafne Schippers, encore un ton en dessous pour l’instant.

Asher-Smith défiera surtout la double championne olympique Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, auteure d’un 100 m fracassant aux sélections jamaïcaines le 21 juin (10 sec 73, 2e dans le même temps qu’Elaine Thompson), moins de deux ans après être devenue maman.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut