International › APA

L’installation de la 8e législature en vedette dans la presse béninoise

Pas d'image

L’installation de la nouvelle Assemblée nationale du Bénin, dans laquelle ne siègent que des députés des deux parties de la mouvance présidentielle, est le sujet le plus en vue dans les quotidiens béninois parvenus vendredi à APA« Assemblée nationale : La 8ème législature prend son envol », titre Le Matinal, soulignant que les élus de la nation ont été officiellement installés dans leurs nouvelles fonctions, hier jeudi 16 mai au Palais des gouverneurs.

Sous le titre « Sobre, solennelle et sans heurts », Libération note que la cérémonie fut cependant très riche en enseignements.

« Contrairement à ce qu’annonçaient les oiseaux de mauvais augure qui prédisaient le chaos, la cérémonie d’installation des 83 nouveaux députés s’est déroulée dans une ambiance de convivialité et de concorde déjouant ainsi tous les pronostics alarmistes », souligne le journal.

En effet, c’est « dans une paix absolue (que) les députés prennent fonction », a noté Le Potentiel qui montre plusieurs photos de la cérémonie d’installation.

Analysant cette situation, La Nation estime que c’est « une nouvelle ère qui s’ouvre » car la nouvelle configuration du Parlement est l’aboutissement de la réforme du système partisan engagé par le président Patrice Talon.


Sous le titre interrogatif « L’opposition désormais spectatrice ? », Matin Libre note que l’absence de l’opposition au parlement béninois ouvre un boulevard au chef de l’Etat qui va désormais régner en maître. Pour le journal, le débat politique peut maintenant se mener sans les personnalités de l’opposition qui pourtant ont marqué la vie politique du Bénin depuis l’avènement du renouveau démocratique.

Cela fait dire à La Dépêche que la mise en place d’un parlement issu d’élections non inclusives est une « démocratie barricadée ». Le journal considère par ailleurs que les nouveaux élus ne sont pas démocratiquement installés.

De son côté, Le Nouvel Observateur y voit « le coup de grâce pour achever la démocratie».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut