International › APA

L’ONU s’oppose à l’achat d’armes chinoises par la RCA

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis se sont opposés, vendredi à l’ONU, à la demande de la Centrafrique d’importer des armes de la Chine, a appris APA samedi auprès du ministère centrafricain de la Défense.La ministre centrafricaine de la Défense, Marie-Noëlle Koyara avait déposé le 05 juin dernier auprès du comité des sanctions de l’ONU, une demande d’exemption à l’embargo pour autoriser l’importation d’armes chinoises, à savoir véhicules blindés, mitrailleuses, grenades lacrymogènes et autres équipements et munitions pour la police et l’armée.

Les trois pays précités ont justifié leur opposition à cette demande de Bangui par le fait que la RCA ne connait pas une menace d’attaque aérienne pour solliciter ces types d’armes et la sécurisation de ces armes du port de Douala au Cameroun vers la RCA n’est pas garantie.

Malgré que cette demande d’assouplissement de l’embargo ait été soutenue par la Mission Multidimensionnelle des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique(MINUSCA), Paris, Londres et Washington ont mis leur veto à cet envoi d’armes chinoises.


Une mission des experts du comité de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies séjourne en RCA en ce moment et évalue avec le gouvernement le régime de sanctions sur l’embargo des armes à destination du pays.

Contrairement à la Chine, la Russie avait sollicité et obtenu du Conseil de Sécurité de l’ONU en décembre 2017 l’assouplissement de cet embargo des armes à destination de la RCA. Ce qui lui avait permis d’envoyer des armes et former certains éléments des Forces Armées Centrafricaines au maniement de ces armes.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut