International › APA

L’opposition guinéenne annonce des journées de protestation

L’opposition républicaine guinéenne s’est réunie, jeudi au quartier général de l’UFDG à Conakry, annonçant des journées de protestation les 29 et 31 octobre 2018 contre la « violation » du Code des collectivités locales, de la liberté des citoyens et de l’accord politique du 08 août dernier.Selon Dr Faya Millimouno, président du parti BL qui a fait office de porte-parole au sortir de la rencontre, l’opposition appelle à une journée « ville morte », le lundi prochain.

« Nous allons avoir une ville morte le lundi 29 octobre et à Conakry et à l’intérieur du pays. Le mardi nous allons organiser une marche pacifique sur l’autoroute Fidel Castro en partant de la Tannerie jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre », a-t-il déclaré.

A travers ces journées de protestation, les adversaires du régime Condé entendent manifester pour dire que des limites sont en train d’être « franchies ».


« Nous n’accepterons pas que les libertés des citoyens soient confisqués. Nous allons marcher pacifiquement pour montrer au Pr. Alpha Condé que ce qui est en train d’être fait dans le pays n’est pas normal », a souligné le Dr Faya Millimouno.

Il faut rappeler que le 22 octobre 2018, la marche de l’opposition a été empêchée par les forces de l’ordre. Bilan, un mort, des blessés et plusieurs arrestations. Et dans les échauffourées, le véhicule du chef de file de l’opposition a été touché par « balle » venant des agents de sécurités, selon les opposants. Une accusation démentie par les forces de l’ordre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut