International › APA

L’opposition ivoirienne, réunie chez Bédié, veut une réforme « profonde et intégrale » de la CEI

Pas d'image

L’opposition ivoirienne, réunie jeudi à Abidjan à la résidence de Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), a exigé une « réforme profonde et intégrale » de la Commission électorale indépendante (CEI).Un groupe de partis de l’opposition s’est concerté avec M. Bédié, à  sa résidence à Cocody (Est Abidjan) « pour prendre prendre position sur  la réforme profonde et intégrale de la CEI », a expliqué à la presse  Bamba Moriféré, président de Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire. 

Cette  concertation vise à rapprocher tous les partis de l’opposition sur une  vision commune avant les discussions sur la réforme de la CEI,  institution chargée d’organiser les élections en Côte d’Ivoire, prévue  ce jeudi à 15h GMT à la Primature, le Cabinet du Premier ministre.

Parmi  les personnalités politiques ayant pris part à cette rencontre avec M.  Bédié, qui appelle d’ailleurs à une plateforme collaborative de  l’opposition, figurait Pascal Affi Nguessan, président statutaire du  Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo.

Une  première rencontre a déjà eu lieu entre le gouvernement et les  groupements politiques de l’opposition le 21 janvier 2019. Cette  deuxième réunion devrait permettre aux parties de s’accorder sur les  réformes à effectivement apporter au niveau de l’institution.   


L’opposition  ivoirienne, réunie autour du leader du Pdci, a appelé en mars à un  changement de nom de la Commission électorale indépendante (CEI) et un  président ainsi que ses vice-présidents issus de la société civile,  recrutés notamment par appel à candidature.  

Saisie  par des organisations de défense des droits de l’homme, la Cour  africaine des droits de l’homme et des peuples, a ordonné en novembre  2016 à l’Etat de Côte d’Ivoire de réformer la loi 2014-335 du 16 juin  2014 portant composition, organisation, attribution et fonctionnement de  la CEI.   

Outre la réforme de la CEI « nous  avons discuté de la situation socio-politique en Côte d’Ivoire et la  nécessité de mettre en place la plateforme dont le président Bédié a  déjà parlé », a dit à la presse M. Bamba. Et ce, dans la  perspective de la présidentielle de 2020. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut