International › APA

L’opposition nigériane dénonce l’insécurité croissante

Pas d'image

Le Parti démocratique populaire (PDP, opposition) a dénoncé la vague d’insécurité, en particulier les meurtres, les enlèvements, le banditisme et les actes terroristes dans certaines régions du Nigeria.Le porte-parole du parti, Kola Ologbondiyan a déclaré mercredi à Abuja que « le PDP est affligé par la douleur, l’angoisse et l’horreur que les Nigérians subissent, malgré les énormes ressources investies dans la sécurité ».

Il a également exigé une enquête sur les mercenaires politiques présumés venus des pays voisins pendant la période précédant les élections générales de 2019.

M. Ologbondiyan a dit que la demande d’enquête est fondée sur la crainte que les mercenaires ne soient impliqués dans les actes de banditisme qui se multiplient dans le pays.


« Il faut davantage agir pour protéger la vie des Nigérians et mettre un frein aux effusions de sang et aux enlèvements de compatriotes dans certains États comme Zamfara, Borno, Yobe, Kogi, Kaduna, Taraba, Adamawa, Plateau et Bauchi », a dit le porte-parole du PDP, Kola Ologbondiyan.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut