International › APA

L’opposition tchadienne suspend sa participation au processus électoral

Pas d'image

Le chef de file de l’opposition, le député Saleh Kebzabo, par ailleurs président du parti UNDR, a annoncé, dimanche, que l’opposition suspend sa participation au cadre national de dialogue politique (CNDP) et du fait au processus électoral.La décision a été prise samedi lors d’une séance plénière entre les partis de l’opposition démocratique.

« Les partis politiques de l’opposition ont analysé la situation politique en cours. Cette situation se traduit par la mise en place de la CENI et la désignation de son président qui ne respecte ni la loi ni le consensus exigé », note Saleh Kebzabo dans son communiqué reçu à APA.

De ce fait, écrit le député Saleh Kebzabo, l’opposition exige « l’annulation du décret portant désignation membres de la CENI, récuse la nomination du président de la CENI et gèle sa participation au cadre national de dialogue politique jusqu’à nouvel ordre ».


Jeudi dernier, le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (FONAC), principale coalition de l’opposition tchadienne, a menacé de boycotter le processus électoral enclenché si ses revendications ne sont pas prises en compte.

Le FONAC demande au gouvernement de modifier le décret portant désignation des membres de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) et a rejeté le consensus sur la personnalité de Kodi Mahamat désigné président de la CENI qu’elle qualifie de militant du MPS, parti au pouvoir.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut