International › AFP

L’otage française Sophie Pétronin a été « oubliée », estime son époux

Le Français Jean-Pierre Pétronin a déploré lundi le silence entourant le sort de son épouse Sophie, enlevée au Mali le 24 décembre 2016, disant avoir le sentiment qu’elle avait été « oubliée », dans un entretien à la radio Europe1.

« On ne sait pas si elle est vivante. Cela fait un an que nous n’avons plus de nouvelle du tout », a lancé le mari de la médecin humanitaire septuagénaire, enlevée à Gao par des hommes armés.

« On a l’impression, quand même, qu’elle est oubliée », a-t-il dit.

« Il y a 4.000 hommes là-bas, s’ils savent où aller, pourquoi ne pas faire une tentative (de libération) ? », a-t-il demandé, en faisant référence aux 4.500 soldats français déployés au Sahel. « De toute façon, actuellement elle est sacrifiée… », a-t-il ajouté.

Concernant d’éventuelles négociations en vue de sa libération, pour lui, « c’est au point mort ». « C’est peut-être top secret ou quoi que ce soit mais si quelqu’un du gouvernement nous entend, est-ce qu’il peut dire (quelque chose) à mon fils ou à moi ; est-ce qu’il peut nous donner un peu de réconfort ? », a-t-il plaidé.

« Notre président, M. Macron aurait pu nous recevoir mais depuis trois ans absolument rien… », a-t-il aussi regretté.

En mai, lors d’un hommage à Paris à deux soldats français tués au Burkina Faso lors d’une opération de libération d’otages, le président Emmanuel Macron avait spécifiquement évoqué Sophie Pétronin, « aux mains de ses ravisseurs »: « Nous ne l’oublions pas. Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre nation n’abandonne ses enfants, quelles que soient les circonstances et fût-ce à l’autre bout de la planète », avait-il affirmé.


De son côté, le chef d’état-major français, le général François Lecointre, avait indiqué sur la radio RTL ne pas avoir « d’éléments sur l’endroit » où elle était détenue.

Ces derniers mois, son fils Sébastien Chabaud-Pétronin a néanmoins plusieurs fois déploré que, selon lui, l’État ne veuille pas négocier la libération de sa mère, « une dame âgée et malade ».

« Je suis inquiet parce que de toute façon ça doit être des conditions difficiles et puis, du fait qu’il y a plus de vidéo, nous on ne sait pas quelle maladie elle a », a déclaré Jean-Pierre Pétronin.

« On nous dit +cancer+, on en sait rien. Parce qu’il y a trois ans, quand on était en contact par mail, elle ne nous a jamais parlé de maladie », a-t-il poursuivi.

La dernière vidéo où apparaissait Sophie Pétronin avait été reçue mi-juin 2018. Elle y semblait très fatiguée, le visage émacié, et en appelait à M. Macron. Dans une autre vidéo en novembre 2018, où elle ne figurait pas, ses ravisseurs affirmaient que son état de santé s’était dégradé.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut