International › APA

L’ouverture du dialogue politique fait la Une des quotidiens sénégalais

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus ce vendredi à APA traitent pour l’essentiel de l’ouverture du dialogue politique marquée notamment par le boycott du Parti démocratique sénégalais de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade.« Concertensions », barre à sa une Le Quotidien avant de souligner en page 4 que « Les partis de l’opposition ont répondu hier à l’appel du ministre de l’Intérieur. Sauf le Pds, Rewmi et Pastef. Mais de façon générale, les membres du Fnr (Front de résistance nationale) qui étaient présents ont réclamé une Commission indépendante pour diriger le dialogue politique ».

Au sujet de la non-participation du PDS, Vox Populi évoque une « volte-face spectaculaire » d’autant que le parti de l’ancien président Abdoulaye Wade s’était engagé à participer à ces discussions, une attitude qui « sème la zizanie dans l’opposition », selon le journal.

Walfquotidien, parlant de la participation de membres de l’opposition sans le PDS, prédit « une dislocation du Front de résistance », Mamadou Diop Decroix, Moctar Sourang et autres ayant « fait fi de la position adoptée par le PDS, Rewmi, PASTEF-Les Patriotes en allant répondre à l’appel du ministre de l’Intérieur (…) ».

Le quotidien national Le Soleil salue, quant à lui, « L’esprit d’ouverture des acteurs (qui a été) magnifié » et soutient que « Le gouvernement (est) favorable à la désignation d’une personnalité neutre » pour diriger le dialogue. La prochaine rencontre entre les différents acteurs politiques est fixée au 16 mai prochain, ajoute le journal.


Sur un tout autre sujet, Enquête revient sur la rémunération des agents de l’Etat et arbore ce titre : « Le grand désordre ». Dans ses colonnes, le journal soutient que ces agents bénéficient de « plus de 8 milliards d’heures supplémentaires en toute irrégularité » auquel s’ajoutent « 85 types de primes et indemnités ».

« Livrée depuis 2015, les conclusions de l’étude sur le système de rémunération des agents de l’Administration moisissent dans les tiroirs du gouvernement », ajoute le journal.

Le quotidien spécialisé Stades consacre sa parution du jour à ce qu’il qualifie d’« épidémie de +Remontadas+ » en référence aux différents renversements de situation survenus lors des matchs à élimination directe de la Ligue européenne des champions et estime que « 2019, (a été) l’édition la plus folle de l’histoire ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut