International › APA

Lucien Tapé Doh sensibilise pour le Trésor public ivoirien à Issia

Pas d'image

L’ancien Président de la Bourse du café-cacao (BCC) Lucien Tapé Doh, figure emblématique dans le monde agricole, a sensibilisé, vendredi, les populations d’Issia dans le Centre-Ouest ivoirien à souscrire aux produits d’épargne du Trésor public.Selon une note d’information reçue à APA, M. Tapé Doh, actuellement chef de canton d’Issia, a invité « ses parents à souscrire massivement aux Bons et Obligations du Trésor inscrits en compte courant à la Banque du Trésor ».

« Vous savez, c’est avec cet argent mobilisé par le Trésor Public que l’Etat  travaille… », a-t-il confié aux « nombreux chefs venus des différents villages du département ».  Pour donner l’exemple, l’ex-président de la BCC a exprimé séance tenante son intention de souscrire.

Auparavant, dans sa présentation liminaire, Mme Aboua Sopie Ida épse Kouadio,  Chef de Service promotion de l’épargne à la Direction du financement et du suivi des politiques sectorielles (DFSPS),  Chef de mission est revenue sur les avantages qu’offrent ces produits d’épargne au souscripteur et à l’Etat.

A l’endroit du souscripteur, les Bons et Obligations du Trésor permettent la détention de titres garantis à 100% par l’Etat de Côte d’Ivoire. 

« Ici, le risque de perdre son épargne est quasi inexistant », rapporte la note, ajoutant que le « souscripteur constitue une épargne pour ses futurs investissements, pour le financement de l’éducation de  sa progéniture et pour s’assurer une bonne retraite à la fin de sa vie professionnelle ».


S’agissant des Bons, le souscripteur a le choix avec quatre maturités assorties de taux d’intérêts annuels différents. Ainsi,  les bons de 3 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois ont respectivement des taux d’intérêts de 3,75%, 4,75%, 4, 85% et 5%.

Concernant les obligations, elles sont sous deux formes : les obligations de 3 ans avec un taux d’intérêt de 7,25% l’an et les obligations de 5 ans avec un taux d’intérêt de 8,25% l’an.

Poursuivant,  le Chef de mission a annoncé la suppression, à compter de cette année,  de l’Impôt sur le revenu des créances (IRC) sur l’intérêt du client qui est de 10% sur les intérêts des Bons et 05% sur les intérêts des Obligations.

«Cette suppression est obtenue  à travers l’annexe fiscale à la loi N°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour l’année 2019 », a rappelé Mme Kouadio.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut