International › APA

Lutte contre les faux médicaments : Macky Sall propose la coopération internationale

Le président sénégalais, Macky Sall a déclaré, mardi à Diamniadio, à 30 km de Dakar, que le monde ne peut être sauvé du fléau de la contrefaçon et de la vente illicite de médicaments que par la « coopération internationale ».« Seule une coopération internationale efficace peut aider à faire face aux multiples ramifications de ce trafic criminel. Ainsi, en collaboration avec 18 pays africains, l’Organisation mondiale des Douanes a intercepté près de 260 millions de médicaments impropres à la consommation en juin 2017 », a affirmé le chef d’Etat sénégalais, à l’ouverture du Forum Galien international, un événement « majeur » qui se tient pour la première fois en Afrique depuis son lancement en 2009 à New York.

« Force est de constater que malgré les formidables progrès de la science médicale et pharmaceutique, des millions de personnes continuent de souffrir et de mourir de maladies évitables, guérissables ou contrôlables, faute d’accès aux médicaments et aux soins », a déploré Macky Sall.

Ainsi, note-t-il, « ce paradoxe des temps modernes explique tout le débat éthique lié à la protection abusive des brevets, au-delà des standards internationaux admis par l’Organisation Mondiale du Commerce ».

« L’on sait que cette protection excessive continue de créer une situation de quasi-monopole qui renchérit les prix des médicaments et freine la fabrication de produits génériques sûrs, à des coûts plus abordables pour le plus grand nombre », a dit le président sénégalais, déplorant surtout le fléau de la contrefaçon et de la vente illicite de médicaments.

« En Afrique, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 100.000 décès par an sont liés au commerce de médicaments contrefaits », a-t-il rappelé.


Le Prix Galien International ainsi que le Forum Galien, qui se tiennent du 27 et 28 novembre 2018 dans la capitale sénégalaise, sont organisés sous la présence effective de plusieurs personnalités, experts, praticiens et chercheurs, y compris des lauréats du Prix Nobel de Médecine.

Dans son intervention de ce matin, le président Sall a rappelé que le Prix Galien international, à « l’instar du Prix Nobel », récompense chaque année, depuis 1970, des chercheurs dont les réalisations contribuent à améliorer la condition humaine, grâce au développement de traitements innovants.

« Galien, faut-il le rappeler, fut un prestigieux médecin de l’antiquité, qui a abondamment voyagé et pratiqué des soins, y compris dans des cours royales. A l’image d’Hippocrate quelques siècles auparavant, il est l’un des précurseurs de la médecine moderne », a encore ajouté Macky Sall.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut