International › APA

Macky Sall et son ministre de l’Intérieur font les choux gras des quotidiens sénégalais

Les congrès d’investiture du candidat Macky Sall organisés ça et là par les partis alliés en perspective de la présidentielle du 24 février 2019, ainsi que la sortie du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, sur le fichier électoral lors du vote de son budget à l’Assemblée nationale, sont traités en priorité les quotidiens sénégalais parus mercredi.« Présidentielle 2019-Macky investi par Tanor et Niasse (respectivement présidents du Haut conseil des collectivités territoriales et de l’Assemblée nationale) : La machine BBY (Benno Bokk Yakaar) s’emballe », titre EnQuête.

Le journal explique que le Pati socialiste (Ps) et l’Alliance des forces de progrès (Afp) ont décidé, hier, de faire du président Macky Sall leur candidat à la présidentielle.

« Ensemble, nous regardons vers un futur balisé par une victoire nette et sans bavure, dès le premier tour de l’élection présidentielle du 24 février », dit Macky Sall dans EnQuête qui informe, par ailleurs, que la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar tient son congrès d’investiture, ce 1er décembre et attend 105.000 personnes à Dakar Arena.

« Présidentielle-Niasse et Tanor investissent Macky : Congrès malgré », titre Le Quotidien.

« Présidentielle 2019-Soutien tous azimuts : Macky investi par tous les pouvoirs », rapporte L’Observateur, rappelant que le Ps et l’Afp plébiscitent le patron de Benno Bokk Yakaar.

Nos confrères ajoutent que Macky décroche, par le biais de Cheikh Kanté, ministre en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent (Pse), le soutien de la Fédération des imams et Oulémas du Sénégal.


« Les 266 chefs de village de Fatick (dont Macky Sall a été le maire) s’alignent derrière leu fils », poursuit L’Obs.

De son côté, Vox Populi écrit que « Tanor et Niasse font de Macky leur champion ».

A propos du débat houleux à l’Assemblée nationale sur le processus électoral, ce journal note que « Aly Ngouille Ndiaye nargue l’opposition ».

« Aly Ngouille Ndiaye clarifie le jeu » dans Sud Quotidien et affirme : « jusqu’au jour d’aujourd’hui, c’est moi qui vais organiser les élections ».

Toutes choses qui font dire à L’As que « Aly Ngouille Ndiaye (est) intraitable » à propos du fichier électoral et de l’organisation des élections.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut