International › AFP

Madagascar: Rajoelina en tête devant Ravalomanana, selon un décompte partiel

L’ancien président malgache Andry Rajoelina a pris l’avantage sur son rival Marc Ravalomanana dans la course à l’élection présidentielle, selon les tout derniers résultats provisoires publiés vendredi par la Commission électorale (Ceni).

Après dépouillement de quelque 1,7 millions de votes sur près de 10 millions d’électeurs inscrits, dans 7.200 des 25.000 bureaux de votes du pays, M. Rajoelina recueillait 54,85% des suffrages, contre 45,15% à M. Ravalomanana, a annoncé la Ceni.

Dès la clôture du scrutin mercredi soir, les deux candidats avaient tous les deux proclamé leur victoire, en s’accusant mutuellement d’irrégularités.

Marc Ravalomanana a dénoncé à l’AFP des « fraudes massives » et a averti qu’il ne respecterait les résultats « que s’ils correspondent à la réalité ». Le camp de M. Rajoelina a en retour accusé son rival de « manipulations ».

Au premier tour disputé le 7 décembre, M. Rajoelina, 44 ans, avait viré en tête avec 39,23% des suffrages, devant M. Ravalomanana, 69 ans, crédité de 35,35%.

Cette élection a viré au duel personnel entre les deux anciens chefs de l’Etat.


Elu en 2002, M. Ravalomanana avait été obligé de démissionner sept ans plus tard face à une vague de manifestations violentes fomentées par M. Rajoelina, alors maire de la capitale Antananarivo.

Ce dernier avait ensuite été installé par l’armée à la tête d’une présidence de transition qu’il a quittée en 2014.

Les deux hommes avaient été interdits de candidature en 2013 dans le cadre d’un accord de sortie de crise validé par la communauté internationale.

La rivalité et l’inimitié qui opposent les deux ex-chefs de l’Etat font redouter de vives tensions à la proclamation des résultats, dans un pays habitué des crises politiques depuis son indépendance en 1960.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut