International › APA

Magal Touba : le CNRA condamne les « dérapages » d’une chaîne Web

Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, Babacar Diagne a vivement dénoncé, mercredi soir à Dakar, les récents « dérapages » d’une télévision sénégalaise diffusant sur le net, coupable pour lui d’avoir montré une vidéo tournant en dérision le Grand Magal Touba, une cérémonie annuelle commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, et qui a mis dans tous ses états le porte-parole de la confrérie mouride.« Ce qui s’est passé est extrêmement grave. Que l’on s’attaque à des croyances… Je suis outré par ce que j’ai vu et appelé (par cette chaîne Web)  »+Wadjal Magal+ (préparer le Magal en wolof) », a déploré M. Diagne au cours d’un point de presse tenu au lendemain de la sortie de Serigne Bass Abdou Khadre contre les « ennemis » de la communauté mouride.

« Nous avons vu à la Une de tous les journaux (de ce mardi) la colère du porte-parole des Mourides. Et la raison c’est nous », a indiqué l’ancien directeur général de la RTS (publique) qui annonce avoir reçu une « plainte » de la commission Communication et Culture du Magal contre ladite télévision en ligne, nommée « TDK TV ».

Dans sa requête, cette commission a dénoncé la publication de cette vidéo qui a créé « un scandale » et « choqué » les fidèles mourides, rapporte Babacar Diagne, affirmant par ailleurs que « TDK TV » a fait amende honorable en demandant « pardon ».


Selon l’ancien ambassadeur du Sénégal aux États-Unis, « c’est trop tôt de dire quelle sanction prendre » contre ce média, même si « c’est à Touba de juger s’il tourne la page » ou non.

Appelant à « laver le linge sale en famille », l’ancien journaliste a répété à foison une formule du fondateur du journal français Le Monde, Hubert Beuve-Mery, selon laquelle « il ne faut pas laisser nos moyens de vivre compromettre nos raisons de vivre ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut