International › APA

Magistrature et grève se partagent les quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi traitent essentiellement de la fronde sociale et des sanctions infligées à des magistrats par le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).Le journal Le Quotidien évoque les conclusions des travaux du conseil de discipline des magistrats, en affichant à sa Une: «Plusieurs sanctions, 2 magistrats mis à la retraite d’office, 1 révoqué et 2 blâmés».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya publie l’intégralité du communiqué qui a sanctionné les travaux du conseil de discipline des magistrats et titre : «Conseil de discipline du CSM : Des magistrats sanctionnés».

Le Pays publie le même communiqué, avec le titre : «Deux hauts magistrats mis à la retraite d’office». Ce journal montre la photo de Mme Thérèse Sanou/Traoré (présidente du CSM) et Armand Ouédraogo (Procureur de la cour de Cassation et de la Haute cour de Justice).

Avec les mêmes images,  L’Observateur Paalga se veut plus précis quand il mentionne : «Thérèse Sanou et Armand Ouédraogo à la retraite d’office».

Selon L’Observateur Paalga, le Conseil de discipline des magistrats a clos ses travaux le 9 juin 2018, ajoutant qu’au cours desdits travaux, «il (Conseil de discipline) a instruit 34 dossiers contre des magistrats sur qui pesaient des présomptions graves de violations des règles d’éthique et de déontologie».

Le confrère revient sur le mouvement d’humeur des syndicats du ministère en charge des finances, informant que «la coordination décrète une trêve d’une semaine».

Aujourd’hui au Faso fait remarquer qu’à propos de la conférence sur les rémunérations de la fonction publique qui débute demain à Ouagadougou, «31 syndicats (iront) en sit-in d’avertissement le 12 juin».


De son côté, Sidwaya  renseigne que «le gouvernement appelle au respect des textes en vigueur», en ce qui concerne les sit-in des agents publics.

Le journal rapporte que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a animé un point de presse, le samedi 9 juin à Ouagadougou, en vue de «répondre par voie de presse, aux correspondance des syndicats de la fonction publique».

Dans son éditorial, Sidwaya parle des incidences négatives des multiples grèves au Burkina Faso.

L’éditorialiste fait observer que selon les estimations de l’institut Free Afrik, «durant l’année 2017, le Burkina Faso a enregistré 68 grèves et sit-in, pour de meilleures conditions de vie des travailleurs».

Et de souligner que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, «tirant leçon d’une année particulièrement agitée, avait fait la proposition d’une approche globale et beaucoup plus équitable de la problématique des salaires et autres avantages de la fonction publique».

Pour le commentateur, «il convient d’aborder cette question éminemment sociale de la rémunération sans apriori».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut